Bière : comment est réalisé l’embouteillage ?

Qui dit boissons gazeuses dit pétillements et sensation de bulles. Dans le rayon des boissons, les boissons fortement gazéifiées sont très appréciées par les consommateurs. Dans la liste des boissons fortement gazéifiées figurent les eaux minérales ou gazéifiées, les bières, les sodas et les boissons gazeuses de type Coca-Cola ainsi que les boissons aux fruits gazeuses. Avant d’arriver sur les rayons boissons et d’être dégustées, la production des boissons gazéifiées suit un long processus. Dans cet article, zoom sur le fonctionnement de l’embouteillage de ces boissons.

Le conditionnement des bouteilles de bière vides

Le choix du contenant d’une boisson fortement gazéifiée est décisif pour son conditionnement. La bouteille de bière vide a été pensée pour contenir une boisson fortement gazéifiée. Plus concrètement, les bouteilles de bière vides répondent à des exigences de fabrication pointues : de la forme aux matériaux de fabrication, en passant par le système de fermeture et la couleur. Le processus d’embouteillage utilise une chaîne automatisée et garantit la qualité et la durabilité des boissons gazéifiées. Toutes les étapes de l’embouteillage contribuent en effet à apporter une plus-value aux boissons.

Bouteilles de bière vides : une robustesse du verre indiscutable

La bière compte parmi les boissons fortement gazéifiées les plus prisées. En ce sens, il convient d’opter pour une bouteille qui offre une résistance et une robustesse optimales. Les bouteilles de bière, notamment celles en verre, garantissent une extrême résistance. Le verre résiste davantage à la pression du gaz. Aussi, les bouteilles en verre conservent mieux les boissons gazéifiées. Autrement dit, la texture et l’effervescence de la boisson sont préservées grâce à ce matériau.

A lire aussi  Bureau isolé ou open space : lequel choisir ?

En termes de robustesse, la bouteille de bière vide en verre est inégalable. Elle résiste au froid. Une fois dans le réfrigérateur, elle se rafraîchit plus rapidement. Vous trouverez, en cliquant sur ce lien, une large gamme de bouteilles de bière vides en verre. À noter que le verre est aussi un matériau recyclable et réutilisable à l’infini. En faisant appel à un professionnel du milieu, vous aurez le choix entre différents formats et designs testés et approuvés. Faites place à la créativité pour vous démarquer, surtout si vous avez une micro-brasserie !

embouteillage boisson gazéifiée

Un large choix de capacités de contenance

La capacité de contenance des bouteilles de bière varie d’un producteur à un autre. Quoi qu’il en soit, les formats des bouteilles diffèrent selon les habitudes culturelles et les modes de consommation. Par exemple, la pinte de 50 cl tient une place importante dans les pays où la bière est une boisson nationale et culturelle.

Dans les pays où la bière est la boisson star à l’apéritif, les formats individuels de 25 cl et de 33 cl sont très appréciés. Les bouteilles de 75 cl ont aussi la cote pour des bouteilles à partager.

La couleur brune esthétique et protectrice des bouteilles de bière

La bière est un breuvage houblonné. Pour que son goût ne soit pas altéré suite à des réactions chimiques provoquées par les rayons du soleil, il convient d’opter pour des bouteilles de bière colorées brunes. En plus d’avoir une fonction esthétique, les bouteilles brunes préservent la bière de l’altération causée par la lumière.

A contrario, la bouteille de bière en verre transparente ou verte a tendance à nuire à la conservation de la bière et de son goût.

Le choix de la forme de la bouteille

Les bouteilles de bière se déclinent en un large panel de formes : long neck, steinie, etc. Une bouteille long neck séduit pour ses courbes. Une bouteille steinie, quant à elle, se veut être une forme standard dans l’univers brassicole.

Quel système de fermeture choisir ?

Pour qu’elles puissent être réutilisées, les bouteilles de bière utilisent :

  • soit un système de fermeture mécanique
  • soit un système de fermeture à capsule
A lire aussi  Une entreprise peut louer facilement une fontaine à eau

Cette dernière bénéficie d’une fermeture hermétique. Les capsules sont donc le système le plus fréquemment utilisé. Pour rallonger la durée de vie des bouteilles et permettre leur réutilisation, n’hésitez pas non plus à utiliser des bouchons mécaniques pour bouteilles percées. Idéalement, choisissez des bouchons à vis.

Le processus de fermentation se poursuit après l’embouteillage

Généralement, la production de bière suit les étapes suivantes :

  • La réception des céréales
  • La mouture
  • La cuisson
  • La fermentation
  • La distillation
  • Le stockage
  • L’assemblage
  • L’embouteillage

En parlant de fermentation, elle est initiée par la mouture. Dans le but de réduire la viscosité du moût, il est refroidi à une température favorisant la fermentation. Ce qu’il faut savoir, c’est que le processus de fermentation se poursuit après l’embouteillage. La taille de la bouteille, le matériau avec lequel elle est fabriquée ainsi que le système de fermeture conditionnent la continuité de la fermentation.

Le choix des bouteilles constitue une étape cruciale dans la fermentation et le conditionnement des boissons hautement gazéifiées. Il convient donc de bien choisir les bouteilles vides qui vont les contenir au cours de l’embouteillage.

La dépalettisation

Le dépalettiseur se charge de placer les caisses les unes après les autres sur le convoyeur. La décaisseuse quant à elle, reçoit automatiquement 12 caisses à la fois. Des têtes venteuses portent ensuite les bouteilles sur une table d’accumulation. De là, elles sont transportées vers la laveuse de bouteilles.

Le lavage des bouteilles

C’est une étape cruciale dans l’embouteillage. Les bouteilles subissent un lavage et un rinçage minutieux afin d’extraire efficacement toutes les impuretés qui se sont incrustées au niveau des parois internes et externes des bouteilles.

Le lavage des bouteilles comprend plusieurs étapes :

  • Le prélavage : il se fait avec une eau adoucie tiède réchauffant légèrement la bouteille. Cette eau tiède facilite l’élimination des matières adhérentes aux parois.
  • Le lavage à la soude caustique : il utilise du triphosphate de sodium afin d’empêcher le passage de la mousse. Cette étape s’effectue à une température de 82 °C pour rehausser la brillance des bouteilles.
  • Le prérinçage : il vise à éliminer les traces de détergent. Le prérinçage se déroule généralement dans trois bains contenant une eau adoucie chaude, tiède et froide.
  • Le rinçage final : il s’effectue avec de l’eau froide chlorée. Cette dernière garantit l’élimination des résidus caustiques. Elle favorise aussi le refroidissement des bouteilles à une température ambiante.
A lire aussi  Comment choisir une chaise de bureau ?

L’inspection et le mirage visuel

Une fois lavées, les bouteilles vides passent devant une source lumineuse. Cette étape permet d’éliminer :

  • les bouteilles mal lavées
  • les bouteilles présentant des ébréchures internes ou externes
  • les bouteilles qui contiennent des corps étrangers

Par le biais d’une machine appelée « mireuse », les bouteilles subissent une inspection électronique. Au cours de cette inspection, on effectue plusieurs tests de contrôle sur les bouteilles. Si l’un des tests est positif, les bouteilles sont éjectées sur un autre convoyeur de récupération.

embouteillage boissons fortement gazéifiées

Le remplissage et le bouchage des bouteilles

Cette étape ne requiert aucune intervention manuelle. Une soutireuse remplit automatiquement les bouteilles vides. Ces dernières une fois remplies passent ensuite sous une visseuse pour être fermées. Pour ce faire, elles sont fermées :

  • soit avec des bouchons couronnes
  • soit avec des bouchons à vis

Le codage et l’étiquetage des bouteilles de bière

Le dateur imprime sur les bouchons des bouteilles de bière remplies la date de production et d’expiration de la boisson. Il y imprime aussi l’heure ainsi que la ville de production du produit. Cette machine est programmée à chaque début de production.

L’étiquetage consiste à apposer des étiquettes sur les bouteilles. Cette étape s’applique essentiellement aux bouteilles en verre. À noter que cette démarche n’est plus nécessaire si les bouteilles sont déjà imprimées.

L’encaissage et la palettisation

Les bouteilles sont mises dans des caissiers pour être transportées en magasin. L’embouteillage comprend donc plusieurs étapes très contrôlées. Le choix de la forme et du design des bouteilles de bière vides fait aussi partie de la démarche marketing. Leur positionnement sur les rayons et les étalages est aussi décisif.