Comment trouver un emploi quand on est peu diplômé ?

Bill Gates, Liliane Bettencourt, Mark Zuckerberg… Ces noms évoquent sans doute pour vous des milliardaires, des success-stories dignes de contes de fées. Vous avez vu juste, seulement au-delà de leur fortune, ces personnalités ont aussi un point commun : vous ne retrouverez sur leur Curriculum Vitae aucune référence académique. En d’autres termes, ils n’ont aucun diplôme.

Chaque année, ce sont plus de 100 000 étudiants qui quittent les rangs de l’éducation, eux aussi sans diplôme. Une grande partie de ces individus souhaitera se lancer directement dans l’univers professionnel. Si la plus grande crainte des personnes sans diplômes est de ne pas pouvoir trouver de travail, nous pouvons pourtant vous garantir que cela est tout à fait possible et non pas pour un « petit boulot » uniquement ! Comment ? Faisons un tour de piste de tous les conseils sur comment trouver un emploi quand on est peu diplômé.

Vers quels secteurs se tourner ?

Parmi les secteurs où les diplômes ne sont pas rédhibitoires, nous pouvons distinguer l’hôtellerie-restauration, la logistique, les services d’accueil, l’environnement, les services à la personne, les métiers de la sécurité, de la livraison et de la vente.

Pour commencer, il vous faudra donc déterminer ce que vous souhaitez et êtes capable de faire. Par exemple, si vous optez pour les métiers de la logistique, vous devez être capable de travailler manuellement et être apte à vous déplacer régulièrement. La vente représente également un secteur ouvert à tous les niveaux d’études. Généralement, les recruteurs s’intéressent aux soft skills plutôt qu’aux diplômes dans ces secteurs.

Renseignez-vous également auprès des services publics, notamment les services communaux qui recrutent régulièrement sans distinction. Une fois que vous avez établi un projet de carrière, il est temps de définir quelles astuces vous devez mettre en application pour vous faire embaucher.

Étape 1 : Faites preuve de motivation

Les recruteurs qui ne tiennent pas compte des diplômes ne s’intéressent pas à votre niveau d’études, ils se tournent plutôt vers le savoir-être. Le premier critère sur lequel vous serez jugé lors de l’embauche sera donc votre motivation. Vous devrez démontrer en premier lieu que ce métier vous intéresse, vos connaissances sur celui-ci et surtout les raisons pour lesquelles vous méritez cet emploi.

N’hésitez pas à mettre en avant les qualités requises selon le métier que vous souhaitez exercer. Par exemple, si vous souhaitez vous lancer dans la restauration, soulignez votre dynamisme, votre réactivité et même votre flexibilité dans les horaires. Lorsque vous envisagez donc de soumettre votre candidature à un emploi, soignez votre lettre de motivation car celle-ci devra démontrer votre sérieux et mentionner chacune des qualités qui expliquent pourquoi ce poste est fait pour vous. Vous devez absolument connaître les bases du métier. Si possible, effectuez un stage en rapport avec celui-ci en guise de première expérience. Le métier s’apprendra ensuite sur le terrain.

Étape 2 : renseignez-vous auprès des Missions Locales

Lorsque vous avez peu ou pas de diplôme, il est préférable de se faire accompagner afin de trouver un emploi. Dans toutes les régions de France, tous les individus de 16 à 25 ans peuvent notamment se faire aider par les Missions Locales dans tout le processus de recherche d’emploi. Cet accompagnement peut se faire afin de découvrir la vocation de l’individu selon son profil.

Grâce à cette aide à l’orientation, le demandeur d’emploi pourra construire son projet personnel. Le rôle des Missions Locales consistera ensuite à proposer une découverte de métiers, une remise à niveau ou encore un stage en entreprise de quelques jours afin de découvrir l’univers autour de cet emploi.

Ne négligez pas les stages

Si vous n’avez que peu de diplômes, faire un stage est une étape cruciale dans la recherche d’une profession. Durant cette période de quelques jours, il faudra alors retenir toutes les clés du métier visé : ses avantages, ses exigences, ses difficultés, ses inconvénients, etc. Cette première expérience vous permettra, à vous et à l’employeur, de déterminer si vous êtes réellement capable d’exercer cette fonction et sera un atout non négligeable dans une lettre de motivation ou un CV.

De multiples structures disponibles

D’autres structures d’accompagnement peuvent également être envisagées. Parmi elles, nous pouvons citer le PACTE ou parcours d’accès aux carrières de la fonction publique qui permet d’accéder aux métiers de fonctionnaire sans concours ; le Contrat d’Insertion dans la VIe Sociale ou CIVIS, le contrat de génération, les contrats et chantiers d’insertion ; le Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi ou CAE en vue d’un contrat de travail dans la fonction publique accompagné d’une rémunération et d’une formation vers l’emploi ; le Contrat d’Initiative Emploi à destination des individus éprouvant de grandes difficultés pour trouver un emploi afin de les aider à trouver un travail durable dans les plus brefs délais.

Enfin, il existe les écoles de la 2e chance qui forment pour une durée de 9 à 12 mois les individus de moins de 26 ans sans diplôme et à la recherche d’un emploi. Cette dernière solution est une sorte de formation en alternance, c’est-à-dire une combinaison de formation théorique et de stages pratiques en entreprise. Les structures d’accompagnement sont nombreuses, elles vous aideront à créer un réseau et favoriseront les échanges, n’hésitez donc pas à y faire appel.

Dans tous les cas, se faire accompagner est la solution la plus recommandée pour trouver un emploi lorsque vous n’avez que peu de reconnaissance académique.

Étape 3 : augmentez votre expérience en tant qu’intérimaire

Si vous vous intéressez aux métiers manuels, comme ceux du transport ou de la logistique par exemple, passer en intérim est un excellent moyen pour faire ses premiers pas dans le monde professionnel. Ces missions de courte durée peuvent convaincre les employeurs de votre sérieux, de votre motivation et de votre savoir-faire. Il n’est donc pas rare qu’un intérim débouche sur un CDI. Dans le pire des cas, vous en ressortirez avec une autre mention à ajouter à votre CV et à votre lettre de motivation.

Par contre, certaines aptitudes sont exigées selon le métier et le secteur que vous visez. Par exemple, si vous souhaitez trouver une mission en intérim dans le transport, cette quête risque d’être assez difficile si vous n’avez pas votre permis de conduire. Vous pouvez aussi vous tourner vers les Entreprises de Travail Temporaire d’Insertion ou ETTI qui vous proposent de trouver un emploi durable à partir de l’intérim. Encore une fois, trouver un emploi lorsqu’on n’a pas de diplôme n’est pas mission impossible. L’essentiel est de savoir développer son réseau et de mettre en avant ses atouts non académiques.