Traduire son site Internet, la clé d’un succès à l’international

Pourquoi faut-il mettre en place un site multilingue et prendre le temps de traduire son site ? Tous les dirigeants qui souhaitent positionner leur entreprise sur la scène internationale connaissent l’importance d’un bon site Internet. La plupart négligent cependant l’utilité d’un site multilingue. Mais la traduction est la base même du succès d’une stratégie internationale. Elle constitue le fondement d’un bon référencement et d’un meilleur taux de conversion. Les moteurs de recherche tout comme les clients s’attendent en effet à des contenus correctement traduits dans une langue locale.

Traduction et SEO : les moteurs de recherche aiment les sites multilingues

Le marketing digital est une technique privilégiée par les entreprises qui souhaitent acquérir des parts de marché à l’international. En effet, toute publication réalisée sur la toile peut facilement avoir une portée internationale. Néanmoins, pour avoir un bon positionnement à l’international, la traduction du site est un passage obligé. La raison en est simple : les moteurs de recherche classent en meilleure position les pages dont le contenu est édité dans la langue locale.

Vous l’ignorez peut-être, mais comme vous qui cherchez à offrir les meilleurs produits à vos clients, les moteurs de recherche fonctionnent également avec un objectif de fournir les meilleurs résultats aux utilisateurs. Aussi, pour une recherche réalisée en Angleterre, les sites qui proposent des contenus en anglais britannique seront privilégiés. Les internautes vont par ailleurs utiliser les mots clefs dans leur langue native. Faire traduire votre site Web par des professionnels est donc crucial afin d’augmenter votre visibilité et vos chances d’attirer de nouveaux clients.

traduire site web

L’impact de la traduction sur le taux de conversion

Bien entendu, un client ne lira qu’un contenu qu’il comprend, et n’achètera qu’un produit dont il saisit l’utilité. Traduit en langue locale, votre site Web aura donc un meilleur potentiel de conversion.

Cette traduction crée en effet la confiance. En proposant les informations sur vos produits en anglais, en espagnol ou en italien, le client sait qu’ils sont destinés au marché local, et donc que ces produits lui sont destinés. Quand les informations sont présentées dans sa langue maternelle, il peut prendre le temps de les lire. Vous lui parlez directement. Ayant compris le fonctionnement et l’avantage du produit, il est ensuite plus enclin à l’acheter.

De plus, cette traduction dénote votre professionnalisme. Elle démontre que vous avez pris soin de personnaliser vos contenus dans le but d’offrir une meilleure expérience à vos clients et de les satisfaire. La traduction apporte donc du positif aussi bien pour l’image de marque que pour la rentabilité de vos activités.

Site bilingue ou multilingue : lequel choisir ?

Une bonne partie des consommateurs actuels parlent ou comprennent plusieurs langues. Dans des pays francophones ou hispanophones par exemple, les clients parlent généralement l’anglais en plus. Pour cette raison, les entrepreneurs choisissent parfois de proposer des plateformes bilingues et d’ajouter simplement l’anglais à une langue locale. Cela semble toutefois insuffisant.

En effet, le fait que les consommateurs comprennent la langue utilisée par le site ne signifie pas qu’ils seront incités à réaliser un achat. La peur de mal comprendre les informations reste présente. Aussi, ils préfèrent toujours se fier à une plateforme qui propose des contenus dans leur langue maternelle, et qui leur offre une bien meilleure sécurité. Si nous tenons compte du référencement et de la conversion, une traduction en langue locale semble plus adéquate, au lieu de se limiter à une langue internationale, bien que cela soit déjà un bon début. Un site localisé donne effectivement plus d’assurance et permet de conquérir plus de clients.

Quelles langues privilégier ?

Si on fait le tour des langues les plus parlées sur Internet, l’anglais se trouve sans surprise en première position. Les pays anglophones réunis forment en effet une population d’internautes majoritairement anglophones. En parallèle, d’autres langues comme l’espagnol, le chinois, le portugais, le russe ou l’arabe connaissent également une progression. Pour faire le bon choix, vous devez vous référer au marché ciblé. Peut-être envisagez-vous de vous positionner sur un marché hispanophone ou arabe ? Dans ce cas, votre site doit être présenté dans une langue comprise et pratiquée par les potentiels clients.

Force est toutefois de constater que dans la traduction, on cible non pas une langue, mais un pays. Traduire votre site en anglais peut certes le permettre d’être positionné dans les résultats d’une recherche en Angleterre ou aux États-Unis. Il faut cependant que votre stratégie concorde avec le marché cible, avec les besoins et les comportements d’achat des clients locaux. Aussi, viser une langue vous amène à générer une stratégie généraliste. Une stratégie localisée possède en revanche l’avantage d’être individualisée.

Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’entre les grands comptes et les PME, les potentiels sont différents. Aussi, bien qu’un site multilingue soit intéressant, les TPE et les PME sont limitées par leurs moyens. Dans ce cas, vous devez simplement faire un choix stratégique et opter pour le marché le plus avantageux et le mieux approprié pour votre entreprise.

La traduction automatique, une pratique peu recommandée

Une fois les langues cibles identifiées, vous pouvez procéder à la traduction de vos contenus. Les outils de traduction automatique sont toutefois à éviter. Ils ont en effet tendance à traduire les phrases mot par mot. Or, l’objectif est de traduire le sens et non chaque mot. Le risque avec ces outils de traduction est donc d’avoir une traduction erronée ou maladroite, ce qui ne passera pas inaperçu chez un lecteur natif du pays cible.

D’autant qu’avec la subtilité du langage, ces outils perdent facilement leur crédibilité. Comme il s’agit d’un algorithme informatique, ils auront des difficultés à bien traduire les mots polysémiques. À la place de ces outils, vous devez donc opter pour un traducteur humain, capable de comprendre les nuances et les différences de sens qui existent entre les langues.

Choisir un professionnel qui connaît son secteur d’activité

Travailler avec un prestataire qui se charge de la traduction de votre site vous donne l’assurance d’avoir des contenus qualifiés dans toutes les langues que vous employez. De plus, à l’heure actuelle, vous pouvez facilement trouver des traducteurs spécialisés dans des secteurs d’activité en particulier. Certains vont se spécialiser dans les domaines juridiques, techniques, scientifiques et médicaux, d’autres dans le marketing, le commerce, les finances ou l’audiovisuel. L’avantage de ces traducteurs spécialisés est qu’ils ont une connaissance du domaine et des termes techniques employés. Ils peuvent ainsi fournir des traductions précises et de qualité.