Tout savoir sur l’usine du futur et l’industrie 4.0

De plus en plus, notre système de production tend à se transformer, induisant la nécessité pour les entreprises industrielles de s’adapter à de nouveaux enjeux. Ces changements s’accompagnent inévitablement de l’apparition de nouveaux outils, de nouveaux savoir-faire et de toutes nouvelles fonctions. Les experts parlent volontiers de l’avènement d’une industrie 4.0. Pleins phares sur les manifestations de cette révolution !

L’origine de l’usine du futur

De manière très logique, c’est l’adaptation du mode de production aux outils technologiques qui est à l’origine de l’industrie 4.0. Les produits prennent vie de manière différente. Leur conception met par exemple en scène des automates ou exploite l’internet des objets et le Big Data, jusqu’à donner naissance à une usine pratiquement intelligente, la fameuse usine du futur.

Si le phénomène a pris le temps de se développer au fur et à mesure des années, c’est à Hanovre, en 2011, que la notion d’industrie du futur est évoquée pour la première fois. À partir de ce moment, nombre d’institutions industrielles se sont accaparées le concept et l’ont exporté un peu partout dans le monde.

Le principe de l’industrie 4.0

Dans un monde où le mode de consommation ne cesse d’évoluer, les enseignes industrielles s’appliquent à mettre en place une usine qui soit à la fois compétitive et connectée. Dans ce système où le numérique occupe une place de choix, les mots d’ordre sont la qualité et la performance. Au cours de son histoire, la société a assisté à l’émergence des machines à vapeur puis à l’apparition des moteurs électriques. Ces premières inventions ont ouvert la voie au progrès et les applications dans l’univers industriel sont aussi larges que variées.

Avec l’arrivée des ordinateurs et l’automatisation des machines, on assiste peu à peu à la naissance d’une industrie 4.0 qui trouve son essence dans l’intégration des technologies numériques dans différentes phases des procédés de fabrication. Grâce à ce procédé, le consommateur peut facilement obtenir des produits et des services personnalisés, conçus pour s’accorder à ses goûts et ses attentes.

Le mode de fonctionnement de l’industrie 4.0

En pratique, l’industrie 4.0 allie les apports des machines aux progrès en termes de numérisation. De manière plus claire, l’amélioration de la production découle de l’exploitation des robots, de l’intelligence artificielle, de l’impression 3D ou encore de la réalité augmentée. Les produits de cette action combinée sont des marchandises toujours plus compétitives.

La production s’en trouve en effet plus efficace et plus sûre dans la mesure où tous les outils impliqués sont connectés en permanence et en temps réel. Parallèlement à l’optimisation des performances industrielles vient une réduction de divers coûts, dont la main d’œuvre, la consommation énergétique et les matières premières.

Les atouts de ce mode de production

Les bénéfices obtenus sont multiples, que ce soit pour le consommateur ou pour le fabricant lui-même. Les avantages du procédé diffèrent en fonction de la nature de l’outil qui est réquisitionné dans le processus de production. Ainsi, en robotique, on assiste à la mise en circulation de biens de précision. Grâce aux machines, certaines des opérations répétitives et contraignantes des ouvriers sont réduites.

Dans le cadre d’une industrie ayant recours à l’impression 3D, il y a indéniablement un gain de temps en raison de la simplification des étapes de fabrication. Pour autant, les produits obtenus sont généralement assez complexes et présentent de belles finitions.