Technicien de laboratoire : quelle formation ?

Un technicien de laboratoire est une personne qualifiée dans le domaine de la recherche, dotée d’un grand esprit d’analyse et d’un important sens de la minutie. Il assiste généralement un ingénieur en recherche et développement, qui l’encadre et le supervise dans ses tâches complexes. Le technicien de laboratoire réalise également différents contrôles, analyses et créations de produits répondant à des normes strictes.

Pour réaliser ces nombreuses tâches, un technicien de laboratoire doit justifier de certaines aptitudes ainsi qu’un diplôme certifiant ses compétences. Vous voulez connaître la formation requise pour exercer en tant que technicien de laboratoire ? Nous vous donnons tous les détails essentiels sur cette profession.

Le profil d’un technicien de laboratoire

Un technicien de laboratoire d’analyse est un maillon important dans la chaîne de recherche et de développement de produit d’un groupe médical ou d’une industrie. Pour ce faire, il doit disposer de plusieurs aptitudes professionnelles et exceller dans certains domaines tels que la biologie, la biochimie, la biophysique et bien plus encore.

Le technicien de laboratoire est également amené à manipuler divers appareils pour réaliser ses analyses et ses recherches. Dans le secteur de l’industrie, il doit par exemple réaliser des essais thermiques, des analyses sur la conductivité thermique, des mesures de particules, de la dilatométrie, des mesures relatives à la propriété thermoélectrique de certains éléments et bien d’autres tâches en rapport à l’activité de l’industrie.

Outre les analyses et les divers tests à réaliser, le technicien de laboratoire doit également opérer des travaux de maintenance sur les nombreux appareils utilisés. Pour éviter d’éventuels problèmes, il est recommandé d’utiliser des appareils de qualité et spécialisés. Ceux-ci sont disponibles auprès de Ribori Instrumentation, un expert dans la commercialisation d’appareillage scientifique.

Notons que la performance des instruments employés dans un laboratoire est indispensable pour mener à bien tous les travaux de recherche. Optez de ce fait pour des appareils performants, adaptés et faciles à manipuler.

Quelle formation pour devenir technicien de laboratoire ?

Pour devenir technicien de laboratoire, il faut suivre une formation spécifique accessible après le bac du type brevet de technicien supérieur (BTS) ou diplôme universitaire technologique (DUT). Ce genre de formation dure en moyenne deux ans et différents cursus sont disponibles tels que :

  • BTS analyses biologiques : ce diplôme se prépare généralement en 2 ans et est accessible à tous les bacheliers STL, ST2S et S ;
  • BTS biochimiste : cette formation dure environ deux ans et nécessite une forte aptitude en biochimie ;
  • BTS biotechnologies : cette formation est accessible pour les bacheliers de formation scientifique ou technologique et qui dure aussi 2 ans ;
  • BTS qualité dans les industries alimentaires et bio-industries (QIAB) : ce type de formation de 2 ans vise à acquérir des compétences approfondies dans les matières premières et leurs propriétés ;
  • BTS biophysicien de laboratoire : cette formation de 2 ans permet d’accéder à différents postes dans les laboratoires de divers secteurs ;
  • DUT génie biologique : ce diplôme comporte un choix d’options telles que les analyses biochimiques et biophysiques ;

Les qualités que doit avoir un technicien de laboratoire

Le métier de technicien de laboratoire n’est pas de tout repos. Même si les offres de formation sont nombreuses, certaines aptitudes sont requises pour exercer cette profession :

Sens de la minutie

Le technicien de laboratoire doit réaliser plusieurs tâches complexes, mais également très précises. C’est le cas des prélèvements, des tests sur divers échantillons, des analyses des résultats des tests et bien plus encore. Pour exécuter toutes ces tâches avec succès, le technicien doit faire preuve d’un important sens du détail. La minutie est effectivement une qualité indispensable chez un bon technicien de laboratoire. Sans cela, il ne pourra pas réaliser son travail efficacement en vue de la fabrication de nouveaux produits.

Esprit de recherche

Un technicien de laboratoire évolue dans différents secteurs, tous centrés dans le domaine de la recherche scientifique. C’est le cas de l’industrie pharmaceutique et médicale, de l’industrie agroalimentaire et de l’industrie cosmétique. Par ailleurs, l’une des qualités que requiert cette profession est un esprit de recherche aiguisé. Cette aptitude est primordiale pour mener à bien les travaux de recherche, et obtenir les résultats satisfaisants. L’objectif étant la création de nouveaux produits tels que des médicaments, un nouveau produit alimentaire comme le yaourt, mais aussi des produits cosmétiques à l’image d’un parfum.

Aptitudes techniques

Outre les diverses analyses qu’il doit faire dans un labo, un technicien de laboratoire doit également savoir manipuler avec adresse les divers appareillages scientifiques. À titre d’exemple, un technicien est amené à régler et étalonner les divers équipements. De ce fait, outre ses connaissances en matière de traitement, d’analyse et de recherche, le technicien doit aussi avoir certaines aptitudes en matière de maintenance de ces appareillages. En parallèle, le technicien de laboratoire doit aussi nettoyer et entretenir tous les équipements pour réaliser minutieusement ses travaux.

Sens de l’hygiène

Les travaux de recherche doivent être réalisés dans un environnement sain et bien organisé. Puisque le technicien de laboratoire est la personne qui opère le plus dans un laboratoire, il a l’obligation de garder son environnement de travail propre et bien organisé. Cette qualité est essentielle pour la conduite des recherches.

Qu’en est-il du salaire ?

Le tarif salarial varie d’un secteur d’activité à un autre, mais la moyenne du salaire net est estimée à environ 2 400 euros par mois. Ce montant peut changer en fonction de certains paramètres. Quant à la grille salariale de ces professionnels, elle varie entre 2 000 euros à 2 900 euros par mois.

Quelles évolutions pour le métier de laborantin ?

Le métier de technicien de laboratoire offre des possibilités d’évolution. Les perspectives et les opportunités dépendent néanmoins du secteur dans lequel le professionnel évolue. Les techniciens qui opèrent dans un secteur d’ordre commercial ont par exemple la possibilité de devenir un technico-commercial de laboratoire, s’il possède toutes les compétences requises.

Dans certains cas de figure, un technicien de laboratoire peut également se trouver à la tête de différents projets de recherche. Cette évolution de carrière se présente auprès des grandes firmes de recherches médicales ou industrielles. En ce sens, le technicien de laboratoire peut même mener une équipe de recherche s’il possède les compétences recherchées.

D’une manière générale, un technicien de laboratoire est placé sous la supervision d’un ingénieur en recherche-développement ou encore d’un enseignant chercheur. Selon les compétences du laborantin, celui-ci peut être affecté sous l’encadrement d’autres chercheurs pour réaliser d’autres travaux.