Se lancer en autoentreprise : les choses a savoir

L’essor du télétravail et les difficultés économiques de nombreuses entreprises poussent de plus en plus de salariés à se reconvertir en se mettant à leur compte. Certains décident même de changer complètement de secteur d’activité en lançant leur entreprise dans un domaine radicalement différent ! S’il est souvent tentant de quitter son poste de salarié pour se mettre à son compte, voici quelques petites astuces à connaître avant de sauter le pas.

Bien se renseigner en amont

Un tel changement professionnel ne se fait pas tête baissée. Il est essentiel de bien connaître la réalité du travail en indépendant. Des sites web comme Téréaspa vous proposent différents conseils sur le sujet, comme par exemple le système du portage salarial, pouvant être intéressant à terme.
N’hésitez pas à consulter plusieurs sources concernant votre domaine d’activité. La réalité d’une autoentreprise dans le web ne sera pas la même qu’en ébénisterie par exemple. De plus, les conseils, mais aussi les contraintes administratives et juridiques d’une autoentreprise évoluent, et il est donc essentiel de bien vous tenir au courant avant de prendre votre décision.

Mobiliser votre réseau professionnel

Vous êtes ou avez été salarié ? Alors vous connaissez forcément plusieurs collègues de travail. Pourquoi ne pas faire passer le mot sur votre projet d’auto entreprise ? Peut-être que l’un de vos anciens collaborateurs connaît quelqu’un qui est aussi indépendant, et pourra vous mettre en relation avec cette personne.
Vous pourrez alors vous faire une idée plus concrète de la réalité du métier qui vous attend. Comment cette personne organise-t-elle ses journées ? Quels sont ses outils de prédilection ? Quelle tranche de rémunération attendre par rapport à un emploi salarié ? Autant de questions auxquelles une personne en indépendant et bienveillante pourra vous répondre.

A lire aussi  Entrepreneur, comment gérer l’entretien de vos entrepôts et locaux

Connaître sa cible

C’est probablement le point le plus compliqué du quotidien de l’autoentreprise : savoir vendre. Car oui, votre rémunération ne sera pas fixe, vous devrez trouver vous-même vos clients et les fidéliser ! Avant de vous lancer, posez-vous la question de savoir si le marché visé est plutôt prospère ou bouché.

Selon votre domaine d’activité, vous pourriez bien être amené à devoir exercer votre profession dans une autre ville ou une autre région. Si cette question se pose peu pour les autoentreprises dans le graphisme ou le web, elle est cependant très importante pour les autoentrepreneurs dans des métiers manuels ou services à la personne (ex : salon de coiffure).

Connaître vos futurs clients n’est pas suffisant, il est également essentiel de vous renseigner sur la concurrence ! Tout comme une entreprise classique ferait une étude de marché avant de lancer un produit ou un service, il vous est conseillé de faire de même, puisque l’entreprise en l’occurrence, cela sera vous !

Vérifier que le statut d’autoentrepreneur est celui qu’il vous faut

Selon votre activité et le chiffre d’affaires réalisé dans l’année, il vous faudra opter pour un autre statut que la microentreprise. Si vous dépassez un certain plafond vous ne pourrez plus garder ce statut.
En 2022, ces plafonds restent les mêmes que 2021 à savoir un maximum de :

  • 72 600 euros pour les activités de service et professions libérales
  • 176 200 euros pour la vente de bien (commerce) et la fourniture de logement