Envisager une carrière internationale : les secteurs les plus prometteurs

Pour nombreux d’entre nous, il est inconcevable de mener une carrière internationale sans avoir au moins un bac+5 en droit international ou quelque chose du genre. Pourtant, dans un certain nombre des secteurs, les joies de l’expatriation sont plus que jamais accessibles. C’est le cas notamment de l’hôtellerie-restauration, du transport et fret, de la vente, et de l’informatique et numérique.

Carrière internationale en restauration : un CAP peut suffire

Le secteur de l’hôtellerie-restauration est souvent assimilé à « travail de vacances ». Beaucoup des jeunes n’y pensent donc pas au moment de choisir un secteur pour lancer leur carrière internationale. Pourtant, il s’agit d’une porte ouverte à de nombreuses opportunités à l’étranger. Heureusement qu’on en parle de plus en plus dans les centres de formation d’apprentis pour ne pas laisser ces opportunités s’échapper aux jeunes. Un expert dans le secteur nous a récemment confirmé que les métiers dans la restauration-hôtellerie sont des métiers qui s’exportent bien. Par ailleurs, on n’a pas à avoir d’importantes qualifications pour y accéder. Nombreux sont ainsi les Français qui ont pu travailler en Grande-Bretagne grâce à un simple CAP. Dès leur retour au pays, plusieurs se sont fait embaucher rapidement, l’expatriation ayant donné une plus-value à leur CV.

Le secteur du Transport et Fret : un créateur d’emploi

Quand on parle de transport et fret, on pense souvent à des métiers comme conducteur ou contrôleur.  Pourtant, il s’agit de l’un des secteurs qui pourvoient le plus de postes pour le lancement d’une carrière internationale. Il faut donc enlever en tête l’idée reçue selon laquelle les emplois proposés dans ce domaine ressortent strictement de la seule logistique. Rien qu’auprès de la SNCF par exemple, il existe près de 150 métiers concernant des qualifications allant du CAP au bac+5. Par ailleurs, les perspectives d’évolution vers une carrière internationale encore plus rémunératrices sont plus importantes avec la possibilité par exemple de progresser de la manière suivante :

  • Travailler dans un métier technique
  • S’exercer en tant que responsable de business Unit
  • Occuper un poste de chargée de projet sur les tramways en Australie
  • Décrocher un poste à la direction générale

Le secteur de la vente : des opportunités nombreuses, mais négligées

Pour de nombreux jeunes fraîchement diplômés, se lancer dans la vente n’est que la dernière option quand toutes les autres portes leur sont fermées. Ils se trompent cependant énormément, car il s’agit de l’un de secteurs qui offrent le plus des perspectives de l’évolution vers l’international. En tant que facteur de croissance des entreprises en effet, le développement commercial est un domaine qui est constante recherche de compétences pour s’assurer du rayonnement à l’international de leurs produits. En Asie par exemple, nombreuses sont les entreprises du monde de la grande distribution et du luxe qui sont à la recherche de profils européens pour travailler en tant que directeurs export, chefs de marchés et country manager.