Comment trouver le budget nécessaire pour la création de votre entreprise ?

Dans la majorité des cas, la question de financement reste toujours une grande problématique lors de la création d’une société. Sachez qu’à part les investissements matériels, un tel projet exige aussi de nombreuses dépenses  comme les frais de gestion ainsi que les éventuelles charges fixes. Alors pour vous aider à atteindre votre objectif, plusieurs solutions sont possibles.

Les investisseurs en fonds propres

Il est important de savoir que les investisseurs en fonds propres prennent des parts dans votre société afin de réaliser un profit dans les années à venir. Dans la pratique, cette catégorie d’investissement n’est envisageable que pour la création d’une société et non pas une entreprise individuelle ou une auto-entreprise. Notons que le choix de cette démarche vous offre de nombreux avantages, par exemple :

  • Vous n’êtes pas obligé de rembourser les fonds obtenus même si vos résultats ne sont pas satisfaisants. Cela est possible, car vos investisseurs espèrent effectuer une bonne affaire sur investissement par le biais des dividendes qu’ils vont percevoir au moment venu ou la revente des titres.
  • La crédibilité que cette option donne à votre projet, que ce soit à l’égard des banques ou des partenaires commerciaux. Vos fonds propres seront renforcés grâce aux apports en capital versé par les  investisseurs intéressés.
  • Vous aurez droit aussi aux expertises et aux carnets d’adresses de vos éventuels investisseurs.

Donc selon votre domaine d’activité et l’avancement de votre projet, vous pouvez faire appel à de divers type d’investisseurs pour votre financement.

Les établissements bancaires

D’une manière générale, le premier financement privé choisi par un entrepreneur pour financer la création de son entreprise est le prêt  bancaire. Mais afin que votre projet ait la chance d’obtenir ce type d’emprunt, il doit respecter certaines conditions. Tout d’abord, vous devez démontrer que votre projet est crédible, c’est-à-dire qu’il y a l’existence d’un marché. Ensuite, vous devez aussi présenter des actifs à financer parce qu’en principe, les organismes financiers prêtent de  l’argent que sur la base des actifs. Et enfin, il faut la disponibilité d’un apport en fonds propres permettant un partage équitable des risques financiers entre les deux parties, dont la banque et l’entrepreneur. Par rapport à des fonds propres, le coût du financement bancaire est très faible. Cependant, vous devez vous attendre à des échéances de remboursement mensuel.

A lire aussi  Boostez la communication au sein de votre entreprise

Les organismes publics

Dans la pratique, il est possible également de solliciter l’aide des organismes publics pour le financement de la création de votre entreprise. En cas de besoin, vous pouvez opter pour les aides financières proposées par BPI France, celles proposées par Pôle emploi ou celles accordées par l’État et la Commission européenne. Sachez que les financements publics représentent de nombreux atouts.  Par exemple, son obtention peut prouver la viabilité de votre projet si vous souhaitez encore demander un financement complémentaire auprès des organismes privés.