Ce qu’il faut savoir sur le DSO (Days Sales Outstanding)

Pour toutes les entreprises, la trésorerie est d’une importance capitale. Elle est considérée comme le nerf de la guerre d’une entité sans laquelle la boîte ne peut pas fonctionner. Pour la santé de l’entreprise, il faut donc une bonne trésorerie. Pourtant, d’autres éléments peuvent déséquilibrer cet élément vital, dont les impayés principalement. C’est dans ce contexte qu’interviennent le recouvrement de créances et le calcul du DSO. Tout le monde ne comprend pas forcément la signification de ce sigle, c’est pourquoi nous allons développer le sujet.

Description du DSO

Si vous faites partie des personnes qui se posent la question : « qu’est-ce que le DSO ? », voici les réponses que vous attendez.

Le DSO ou Days Sales Outstanding est un jargon financier lié au recouvrement de créances. En effet, il désigne le délai moyen de recouvrement ou de paiement (DMP en français) des clients, c’est-à-dire le temps entre la date d’émission de la facture client et la date de son encaissement, que ce soit dans les délais ou en retard.

L’importance du DSO pour une entreprise

Avoir un bon DSO est déterminant pour la santé financière d’une entreprise. En fonction du retard du paiement du client, le DSO va devenir important. Cela va provoquer un manque considérable risquant d’impacter significativement la trésorerie de l’enseigne.

Il est à noter que le DSO est un élément essentiel du BFR ou Besoins en Fonds de Roulement. Connaître le BFR vous permet d’avoir une idée des fonds dont vous aurez besoin pour assurer la bonne marche de votre activité, mais également de connaître la durée pendant laquelle votre entreprise peut survivre sans avoir à recourir au chiffre d’affaires facturé. Le DSO est une composante clé dans le calcul du BFR.

Un DSO faible signifie un encaissement rapide et une bonne trésorerie. En revanche, un DSO important va conduire votre activité à la ruine, puisque vous manquerez de ressources. Ainsi, pour assurer son développement et sa croissance, l’entreprise a intérêt à bien déterminer son DSO.

DSO

La manière de calculer le DSO

À présent, vous comprenez ce qu’est le DSO et son enjeu pour votre entreprise. Il ne vous reste plus qu’à connaître le mode de calcul.

De nombreuses techniques peuvent être utilisées pour calculer votre DSO, mais la méthode bilancielle ou comptable est la plus courante. Dans la plupart des cas, les comptables et les analystes financiers n’obtiennent la situation qu’à la fin de l’exercice comptable de l’entreprise. Du coup, ils utilisent les données générales dont le chiffre d’affaires TTC et le montant des créances clients.

Dans l’approche dite bilancielle, le DSO se calcule donc de la manière suivante : DSO = DPM = (Comptes clients/CA TTC) x 365

Il convient de souligner que ce mode de calcul du DSO ne tient pas compte des problématiques liées à la saisonnalité subie par certaines entreprises.

L’optimisation du DSO est cruciale. Pour ce faire, vous avez de nombreux outils à votre disposition. Vous pouvez par exemple réduire le délai de paiement de vos factures en réalisant une relance proactive et continue. Pour le règlement des contentieux, il est conseillé d’éviter les procédures longues et onéreuses.

Le DSO doit être perçu comme un indicateur de performance. Pour l’améliorer, le mieux est d’opter pour un logiciel de recouvrement de créances performant, à l’exemple de Clearnox.