Pourquoi avoir recours à un professionnel pour la pose d’une alarme incendie ?

En France, un incendie se déclenche à peu près toutes les deux minutes. Autrement dit, plus de 200 000 incendies sont recensés chaque année, causant une centaine de décès et plus de 10 000 blessés. De plus, 70% des incendies se produisent la nuit, d’où l’obligation d’installer un matériel de détection et d’alerte de qualité. Pour l’installation de votre alarme incendie, nous vous expliquons pourquoi recourir aux services d’un professionnel.

Alarme incendie : le point sur la réglementation

La loi Morange de 2010 impose l’installation d’un détecteur autonome de fumée chez les particuliers et dans les locaux professionnels. Le dispositif doit être en mesure de détecter les prémices de fumées et émettre un signal capable de réveiller une personne endormie. Il convient donc de s’équiper convenablement et de faire appel aux services d’un spécialiste de la pose d’équipements de détection et d’alerte incendie.

Pas besoin de vous déplacer, vous pouvez faire installer une alarme incendie à Nancy grâce aux professionnels qui proposent leurs services en ligne. Techniquement, le choix du dispositif se fera selon la réglementation en vigueur et du type d’établissement (logement, magasins, bureaux, restaurants, hôtels ou encore sites industriels…) Grâce à l’alarme incendie, les occupants du bâtiment pourront sortir dès les premières fumées. Les secours seront alertés à temps et disposent ainsi d’un délai de mise en œuvre des mesures pour lutter contre l’incendie.

réglementation alarme incendie

Où installer les détecteurs de fumée ?

Selon la législation, une alarme incendie doit être prévue à chacun des étages d’un immeuble ou d’une maison. Le dispositif doit être placé en hauteur voire devant chaque chambre si nécessaire. Toutefois, il est interdit d’installer une alarme incendie dans les parties communes d’une copropriété. Il serait en effet difficile de détecter la source de l’incendie si tous les occupants de l’immeuble se retrouvent en même temps dans les couloirs. De même, évitez d’installer une alarme incendie à proximité d’une salle de bains ou d’une cuisine. Forcément, elle détectera les vapeurs d’eau ou de cuisson et se déclenchera de manière intempestive.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour la pose d’une alarme incendie ?

Certes un bon bricoleur peut installer lui-même le détecteur de fumée assorti d’une alarme incendie. Néanmoins, il s’avère préférable de faire appel à un professionnel. Ce dernier se chargera d’installer le dispositif dans le respect des normes. Il saura aussi vous conseiller sur l’utilisation de ce type de matériel. Si nécessaire, l’installateur se fera un plaisir de vous recommander des détecteurs de qualité.

Vous aurez à décider entre un système filaire et une alarme sans fil. Un dispositif filaire alerte la centrale via les câbles électriques. Le dispositif sans fil, quant à lui, transmet l’alerte via les ondes radio. L’installateur professionnel énumérera les avantages et les inconvénients de chaque dispositif. Il déterminera également les meilleurs emplacements pour garantir une sécurité optimale.

Propriétaire ou locataire : quelles sont leurs obligations ?

Selon la loi, il revient au propriétaire de fournir et de faire installer un détecteur de fumée dans le logement qu’il propose en location. De son côté, le locataire doit gérer l’entretien du matériel. Le ou les détecteurs doivent demeurer fonctionnels le plus longtemps possible. Bien évidemment, le locataire peut poser ou remplacer un détecteur de fumée, toutefois, il doit toujours se faire rembourser par le propriétaire.

Quoi qu’il en soit, le loueur doit installer une alarme incendie avant la signature du bail de location. Cette obligation s’impose également aux bailleurs de locations meublées, saisonnières ou de fonction. Dans tous les cas, le bon fonctionnement du détecteur de fumée doit être systématiquement vérifié lorsque les deux parties (propriétaire et locataire) réalisent l’état des lieux.

Pose d’alarmes incendie : qu’en est-il des ERP et des entreprises ?

À l’instar des logements individuels, les établissements recevant du public (ERP) et les entreprises sont tenus de respecter l’obligation de sécurité incendie plus stricte. Cela implique la mise en place d’un système de sécurité incendie (SSI) professionnel. Il convient donc de prévoir un équipement complet qui se compose d’un système d’alarme, de matériel d’extinction et de désenfumage. Les responsables doivent aussi établir un plan d’évacuation, sans oublier les panneaux de consignes de sécurité incendie. Une non-conformité aux normes de sécurité incendie peut entraîner la fermeture de l’établissement.

Consignes de sécurité incendie : que doit mentionner le panneau d’affichage ?

Les panneaux mentionnant les consignes de sécurité incendie sont obligatoires dans les locaux professionnels, les copropriétés, les hôtels ainsi que les établissements recevant du public. Ces affichages obligatoires mentionnent en détail les consignes de sécurité incendie à suivre en cas d’urgence. Les mesures de prévention doivent aussi y figurer (interdiction de fumer, maintien des portes coupe-feu dégagées).

Tout comme l’emplacement du matériel de sécurité tel que les extincteurs. Et bien sûr, le plan d’évacuation du bâtiment doit être prévu sur l’affichage. Les consignes de sécurité doivent être facilement lisibles et visibles. Elles doivent être précises et mises à jour régulièrement, si nécessaire.

Quelles mesures adopter pour les personnes sourdes ou malentendantes ?

Si un ou plusieurs occupants d’un immeuble sont sourds ou malentendants, il convient d’installer des détecteurs de fumée qui intègrent une lumière stroboscopique. En plus du son, le dispositif émet des flashs qui s’alternent avec l’obscurité. Comme le coût d’un tel dispositif s’avère plus élevé, le conseil départemental octroie donc une prestation de compensation du handicap (PCH).

Certains détecteurs sont même dotés d’une télécommande qui permet d’arrêter une alarme qui se serait déclenchée à tort. Cette option se révèle très utile aux personnes handicapées. Ces dernières ne sont en effet pas en mesure de monter sur un escabeau pour appuyer sur le bouton d’arrêt du détecteur de fumée.

pose alarme incendie

Détecteur de fumée ou détecteur de monoxyde de carbone ?

Il nous arrive souvent de confondre les détecteurs de fumée et les détecteurs de monoxyde de carbone. Comme son nom l’indique, le détecteur de monoxyde de carbone alerte lorsque la chaudière à combustion, le chauffe-eau ou la gazinière émet du monoxyde de carbone (CO). Ce gaz inodore s’avère particulièrement mortel s’il est inhalé en grande quantité.

Sachez d’ailleurs que le monoxyde de carbone fait plus de 6000 victimes, dont 300 décès par an. Contrairement au détecteur de fumée, l’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone ne se révèle pas obligatoire. De plus, l’appareil doit être certifié EN50 291.