Portage salarial et aides de Pôle Emploi : Un duo gagnant pour les entrepreneurs

Le portage salarial et les aides de Pôle Emploi sont deux dispositifs qui peuvent jouer un rôle clé dans le parcours professionnel des entrepreneurs. En combinant ces deux leviers, il est possible d’allier sécurité financière et autonomie professionnelle. Découvrons ensemble comment profiter au mieux de ces atouts pour réussir votre projet entrepreneurial.

Le portage salarial, qu’est-ce que c’est ?

Le portage salarial est une solution alternative à la création d’entreprise qui permet à un professionnel indépendant, appelé salarié porté, de bénéficier du statut de salarié tout en exerçant son activité en toute autonomie. Le salarié porté est lié par un contrat de travail avec une société de portage salarial, qui facture ses clients et lui reverse un salaire après déduction des charges sociales et des frais de gestion.

Les avantages du portage salarial

Ce dispositif présente plusieurs avantages pour les entrepreneurs. Tout d’abord, il offre une sécurité financière, car le salarié porté bénéficie du régime général de la Sécurité sociale (assurance maladie, retraite, chômage) ainsi que d’une mutuelle et d’une prévoyance. De plus, il évite les contraintes administratives liées à la création et à la gestion d’une entreprise individuelle ou d’une société.

Ensuite, le portage salarial permet de tester son projet avant de se lancer définitivement dans l’aventure entrepreneuriale. Il est aussi possible de cumuler cette activité avec d’autres statuts (salarié, demandeur d’emploi, retraité), ce qui offre une grande flexibilité.

Enfin, la société de portage salarial peut fournir un accompagnement personnalisé et des formations pour aider le salarié porté à développer ses compétences et son réseau professionnel.

A lire aussi  Les qualités que doit avoir un bon formateur

Les aides de Pôle Emploi pour les entrepreneurs

Pôle Emploi propose plusieurs dispositifs pour soutenir les demandeurs d’emploi qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Parmi eux, on retrouve notamment :

  • L’aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE), qui consiste en une exonération partielle des charges sociales pendant 12 mois.
  • L’aide au retour à l’emploi (ARE), qui peut être maintenue partiellement et dégressive pendant la phase de démarrage du projet entrepreneurial (jusqu’à 24 mois).
  • Le nouveau projet professionnel (NPP), qui offre un accompagnement personnalisé et des formations adaptées pour faciliter la réalisation du projet.
  • Le prêt à la création d’entreprise (PCE), accordé par Bpifrance en complément d’un prêt bancaire, pour financer les besoins de trésorerie liés au lancement de l’activité.

Comment cumuler portage salarial et aides de Pôle Emploi ?

Pour bénéficier à la fois du portage salarial et des aides de Pôle Emploi, il faut être inscrit comme demandeur d’emploi et respecter certaines conditions. Par exemple, pour l’ACCRE, il est nécessaire d’être majoritairement associé et dirigeant de la société de portage salarial, ou d’exercer une activité en tant que travailleur indépendant.

Lorsque ces critères sont remplis, le demandeur d’emploi peut cumuler les avantages du portage salarial (sécurité sociale, formations, accompagnement) avec les aides financières de Pôle Emploi (ACCRE, ARE, NPP, PCE), sous réserve de l’accord des organismes concernés.

Il est important de bien se renseigner auprès de Pôle Emploi et de la société de portage salarial pour connaître les modalités précises de ce cumul et optimiser au mieux son parcours professionnel.

Un exemple concret : lancer sa carrière de consultant grâce au portage salarial et aux aides de Pôle Emploi

Imaginons que vous soyez un expert dans votre domaine et que vous souhaitiez lancer votre activité de consultant indépendant. Au lieu de créer immédiatement votre entreprise, vous optez pour le portage salarial afin de tester votre projet sans prendre trop de risques. Vous signez un contrat avec une société de portage salarial qui se chargera des aspects administratifs et juridiques liés à votre activité.

A lire aussi  Le calcul des heures supplémentaires

En parallèle, vous sollicitez les aides de Pôle Emploi pour financer votre formation de consultant, obtenir une exonération des charges sociales et bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Grâce à ce dispositif, vous pouvez démarrer votre activité en toute sérénité, avec un filet de sécurité financière et un soutien professionnel.

Au fil des mois, votre carnet de commandes se remplit et vous gagnez en expérience. Vous pouvez alors décider de continuer avec le portage salarial ou de créer votre propre structure si vous le souhaitez. Dans tous les cas, vous aurez profité des avantages du portage salarial et des aides de Pôle Emploi pour lancer votre carrière d’entrepreneur en douceur.

En conclusion, le portage salarial et les aides de Pôle Emploi sont deux dispositifs complémentaires qui peuvent faciliter grandement le parcours professionnel des entrepreneurs. En combinant ces deux leviers, il est possible d’allier sécurité financière et autonomie professionnelle tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé pour réussir son projet entrepreneurial.