Métiers du bâtiment : comment bien assurer la sécurité au travail ?

Le domaine du bâtiment est qualifié comme un secteur à risque, pour les différents dangers auxquels les travailleurs sont confrontés au quotidien. Pour réduire les cas d’accidents et assurer la sécurité des travailleurs, notamment en milieu confiné, il est important de prendre certaines mesures de prévention, voire même de suivre des formations. Dans cet article, nous aborderons les différentes causes des accidents de travail dans le secteur du bâtiment, ainsi que les précautions à prendre.

Les origines des risques et les méthodes préventives à appliquer

Face aux chiffres alarmants sur les taux d’accidents rencontrés dans le secteur du bâtiment, des sociétés spécialisées comme FTIRA font en sorte d’accompagner les entreprises en vue d’assurer la sécurité des travailleurs, via des formations spécialisées, à l’instar de celle relative aux risques en milieu confiné. En effet, plusieurs origines de risques ont été identifiées dont :

  • La manutention manuelle
  • Les travaux en hauteur
  • Les faux mouvements qui entraînent des chutes
  • Le mauvais emplacement des outillages provoquant des risques de blessure
  • La consommation d’aliments psychoactifs comme les boissons alcoolisées
  • La possibilité d’inhalation de substances chimiques
  • Le port d’équipements de protection inappropriés

Ainsi, bien avant l’implantation du chantier, il est important d’établir un plan de prévention afin de limiter les dangers qui peuvent survenir en cours de travaux. Il faut également faire une évaluation des risques significatifs et vérifier le bon fonctionnement des équipements de sécurité. De même, différentes sortes de formalités doivent être respectées en milieu confiné.sécurité de travail en bâtiment

La formation milieu confiné

Suivre une formation milieu confiné permet à tous les membres du personnel de s’adapter à leur environnement de travail. C’est une manière efficace de minimiser les risques d’accident. En outre, c’est une occasion de rappeler aux travailleurs les procédures d’utilisation de chaque équipement de sécurité.

Tout au long de la formation, différentes sortes de sujets sont abordés comme les incendies, les explosions, l’asphyxie ou encore l’intoxication générée par une anomalie d’ouverture souterraine. Elle est composée de trois parties dont le savoir, le savoir-faire et le savoir-être. Ainsi, elle permet d’initier les travailleurs à adopter les bonnes méthodes en cas de situations contraignantes. À l’issue de la formation, tout le personnel de chantier doit être en mesure d’appliquer les règles de prévention et de gérer toutes sortes de situations à risque.

Les essentiels à savoir sur les normes de sécurité

Pour prévenir tout danger, il est important de respecter les différentes normes de sécurité. Étant le premier responsable de ses subordonnés, le conducteur de travaux doit en l’occurrence vérifier que tous les membres du personnel ont bien enfilé leurs équipements de protection individuelle comme :

  • Les casques
  • Les lunettes
  • Les bottes
  • Les gilets ou combinaisons de protection
  • Les gants
  • Les protections auditives
  • Les masques respiratoires
  • Les dispositifs antichute

En plus du port de ces équipements individuels, d’autres mesures supplémentaires doivent être considérées,comme la sensibilisation des équipes de chantier sur les risques liés aux travaux en cours, l’emplacement d’un moyen de communication à distance entre les collaborateurs et le contrôle permanent du fonctionnement des dispositifs de sécurité électronique.

Et par-dessus tout, il est important d’évaluer périodiquement le bilan de santé des ouvriers et de s’assurer que les mesures d’hygiène existantes soient bien conformes aux normes en vigueur.