Lieux de vente : les règles sanitaires à respecter !

La réouverture des espaces publics qui a eu lieu il y a maintenant quelques mois a permis un certain retour à la normalité. Pourtant, dans le but d’éviter la propagation de la covid-19, les lieux de vente se doivent de respecter une série de règles sanitaires. De quelles règles s’agit-il ?

L’installation de mesures de protection

La lutte contre la covid-19 passe essentiellement par le respect des gestes barrières et la désinfection des mains. C’est d’ailleurs pour cette raison que les lieux de vente sont contraints de mettre à disposition du public des solutions hydroalcooliques. Les solutions en question devront être placées à l’entrée des points de vente pour permettre aux clients de se désinfecter les mains avant d’intégrer le lieu de vente. À ce titre, il est conseillé d’opter pour des supports pour gel hydroalcoolique de bonne qualité afin de bénéficier d’une technologie simple et efficace. Au besoin, n’hésitez pas à contacter un professionnel spécialisé dans la commercialisation de dispositifs hydroalcooliques.

point de vente règles sanitaires

Le respect de la capacité de réception

La covid-19 a considérablement impacté le rythme de fonctionnement des marchés et des lieux de vente. Désormais, il est absolument nécessaire de respecter les règles sanitaires en vigueur au risque de subir des sanctions administratives. Parmi les nombreuses règles sanitaires, la plus importante est sans doute le respect de la capacité de réception des lieux de vente. Ainsi, depuis le 19 mai 2021, les établissements dont la surface est inférieure à 8 m² ne peuvent accueillir qu’un client à la fois. Quant aux lieux de vente de plus grande taille, il faudra accueillir un quota qui permettra à chaque client d’avoir au moins 8 m² pour lui.

À partir du 9 juin, la surface par client passera à 4 m². Enfin, dès le 30 juin, les lieux de vente pourront accueillir des clients selon leurs capacités de réception. Toutefois, il sera absolument nécessaire de respecter la distance de sécurité sociale ainsi que le port du masque (chirurgical ou à filtration supérieure à 90%). En ce sens, il est fortement recommandé d’afficher les consignes sanitaires, de rappeler la bonne conduite à adopter et de notifier en temps réel la jauge de remplissage.

L’adoption d’un plan de nettoyage et de ventilation

Les lieux de vente sont des endroits de transit où il est relativement facile d’attraper une infection. Pour pallier cette éventualité, les lieux de commerce devront appliquer un plan de nettoyage strict. Ils devront à cet effet nettoyer régulièrement (ou systématiquement) les endroits et objets exposés au public et susceptibles d’être infectés. Il s’agit notamment des surfaces, de la caisse, du guichet, des ustensiles ou des manches.

De plus, il faudra assurer une ventilation optimale pour permettre le renouvellement de l’air. Il pourra s’agir d’une ventilation naturelle avec des fenêtres ou d’une ventilation mécanique à renouvellement. Cependant, l’application de cette règle nécessite une vérification constante de la qualité d’air. Il faudra donc mesurer régulièrement la teneur en dioxyde de carbone. Si le seuil est supérieur à 800 ppm, cela signifie que le lieu de vente est un peu trop plein. Évidemment, comme vous l’aurez sans doute compris, toutes les mesures citées sont valables pour les sites ouverts ou fermés. Elles ne sont donc pas applicables à certaines catégories de commerçants.