Les indemnités kilométriques pour 2020

Comme chaque année, l’administration fiscale publie le barème des indemnités kilométriques (IK) En tout cas, aucun changement n’a été constaté pour 2020. Peut-être que c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour les contribuables concernés par le remboursement des frais de déplacement professionnels sous l’option des IK. Bien entendu, il faut respecter quelques conditions pour pouvoir bénéficier des avantages des indemnités kilométriques en 2020.

Les bénéficiaires des indemnités kilométriques

D’un point de vue concret, les dirigeants ou salariés effectuant des déplacements professionnels avec leurs véhicules (voiture, moto, vélo) personnels sont tous concernés par les indemnités kilométriques dont le barème est fixé par l’administration fiscale. Il s’agit en clair d’un remboursement des frais de déplacement professionnels. Bien entendu, seuls les contribuables ayant opté pour le régime des frais réels déductibles pourront bénéficier de tous les avantages des IK. Il y a également des conditions à respecter.

En effet, le dirigeant ou le salarié souhaitant percevoir des indemnités kilométriques doit être le propriétaire du véhicule personnel (titulaire du certificat d’immatriculation) Il faut retenir que seuls les frais de déplacement effectués dans le cadre professionnel seront remboursés (au départ de l’adresse de la société) La personne concernée devra également se munir de justificatifs précis (motif de déplacement, trajet, distance parcourue, date et lieu) afin de percevoir des IK de la part de son entreprise.

Le barème applicable pour l’imposition des revenus de l’année 2020 reste inchangé depuis 2014

Chaque année, l’administration fiscale publie le barème des indemnités kilométriques pour chaque moyen de transport éligible (automobile, vélomoteur, scooter, moto, cyclomoteur, vélo) Les contribuables concernés pourront ainsi évaluer le montant des frais de déplacement professionnel effectués avec son véhicule personnel. En réalité, le barème prend en compte trois critères : le kilométrage remboursé sur l’année, la puissance fiscale du véhicule ainsi que le moyen de transport utilisé. Il est bon de souligner que le barème des IK reste inchangé depuis 2014.

Pour rappel, les indemnités kilométriques permettent de couvrir les frais de carburant, les frais d’usure et d’entretien du véhicule, les dépenses de pneumatiques ainsi que la prime d’assurance annuelle. Il faut toutefois retenir que les frais de stationnement, de parking ou les frais de péage ne sont pas éligibles aux IK. Mais ceux-ci peuvent faire l’objet d’un remboursement complémentaire par l’entreprise.