Les droits des stagiaires dans une entreprise

Pour compléter votre cursus universitaire et/ou acquérir des expériences professionnelles, vous devez effectuer un stage en entreprise. Bien que ce soit une étape par laquelle chaque étudiant doit passer, la majorité ne connaît pas leurs droits lors de ces stages d’apprentissages en entreprise. Quels sont donc les droits des stagiaires au sein d’une entité ?

Les droits des stagiaires

Souvent, on pense à tort que les stages en entreprises sont des services que l’on rend à des étudiants en quête d’expériences professionnelles. Or comme tous les employés fixes de l’entreprise, les stagiaires ont également des droits que toute entreprise se doit de respecter. Ainsi, les stagiaires ont droit à :

  • Une rémunération
  • Une convention de stage
  • Des absences et des congés
  • Frais de repas
  • Frais de transport
  • Une attestation de stage
  • Une lettre de remerciement

Ces droits doivent être respectés par les entreprises qui embauchent des stagiaires. Ils ont été mis en place par la loi afin de protéger les intérêts des stagiaires.  Toutefois, il y a certaines règles qui ne sont pas toujours obligatoires.

Le droit à une rémunération

Comme tous les salariés d’une entreprise, les stagiaires ont également droit à une rémunération, bien sûr, le salaire d’un stagiaire n’égalera pas celui d’un salarié titré de l’entreprise. Il est important de signaler que cette rémunération n’est pas considérée comme un salaire conformément au Code du travail. C’est une gratification que l’entreprise offre aux stagiaires pour le travail accompli au sein de l’entreprise. Bien que le montant minimal des indemnités de stage peut être fixé à un pourcentage du plafond horaire de la sécurité sociale. Il est cependant possible qu’un stagiaire ait la possibilité de recevoir une rémunération supérieure au SMIC en fonction de son indexation sur le plafond SS. La rémunération est cependant fixée à la signature de la convention de stage. Seuls les stagiaires qui effectuent un stage en entreprise de plus de 2 mois pourront toucher cette rémunération.

La convention de stage

Contrairement à un salarié fixe, un stagiaire ne signe pas de contrat de travail avec la société qui l’a embouché pour un stage. Toutefois, pour que tout se fasse en accord avec la loi, une convention de stage doit être établie et signée par l’entreprise, l’étudiant, l’enseignant référent, ainsi que l’établissement scolaire de l’étudiant. La convention de stage devra contenir la durée du stage, la rémunération que  le stagiaire va toucher ainsi que les connaissances ainsi que les compétences que le stagiaire va acquérir et développer au fil du stage. Les avantages que le stagiaire va bénéficier devront également être mentionnés dans la convention de stage. Il s’agit ici de frais de repas, de transport ainsi que les réglementations à suivre pour les absences et les congés.