Le portage salarial : la nouvelle solution ?

Apparu au début des années 80, le portage salarial est une forme de travail qui se popularise depuis maintenant plus d’une décennie. Si à ses débuts il n’avait pas un cadre juridique clairement défini, aujourd’hui, ce régime est réglementé par une convention collective. Offrant liberté et sécurité financière, cette forme de travail mixte basée sur une relation tripartite suscite de plus en plus l’intérêt. Zoom sur une hybride et séduisante organisation.

Portage salarial : une relation tripartite

Le portage salarial est une forme de travail hybride qui met en relation un travailleur indépendant, une entreprise de portage salarial et un client. Compte tenu de ces différents acteurs, le portage salarial désigne une relation tripartite entre le salarié porté que vous êtes et les deux autres parties, sur la base de contrats. En tant qu’indépendant, vous concluez un contrat de travail avec l’entreprise de portage salarial, laquelle conclut parallèlement un contrat commercial de prestation avec le client.

Sur la base de votre contrat de travail, vous exercez donc une ou plusieurs missions pour différents clients. Dans le cadre de ce contrat, vous pouvez être en CDI ou en CDD, à temps partiel ou à temps plein. En amont, vous faites part des caractéristiques de votre mission. Il s’agit d’en faire un descriptif, tout en précisant sa durée, son lieu et son prix. Adapté exclusivement aux activités de services, le portage salarial est à distinguer de l’intérim et du prêt de main-d’œuvre.

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial présente de nombreux avantages pour vous, en tant qu’indépendant. Au bénéfice du contrat de travail qui vous lie à l’entreprise de portage, vous bénéficiez des avantages du salariat. À votre actif, un salaire par mois et des avantages similaires à ceux d’un salarié classique.

En effet, affilié au régime général de la sécurité sociale, vous bénéficiez d’une prévoyance, d’une mutuelle d’entreprise, et de 2,5 jours de congés payés pour chaque mois de travail dûment effectué. À ces avantages, nous ajoutons l’assurance responsabilité civile professionnelle dont vous jouissez au cas où un litige vous opposerait au client.

En dehors de ces aspects, la flexibilité de ce mode de travail hybride est un autre de ses bénéfices. De facto, il vous confère une liberté quant à l’organisation de votre emploi du temps. Cette liberté s’étend en outre au choix de votre clientèle, dont vous demeurez d’ailleurs propriétaire, même en cas de rupture de contrat de travail avec l’entreprise qui vous portait. Vous n’êtes lié à cette dernière par aucune clause d’exclusivité ou de non-concurrence.

Quant aux obligations administratives et fiscales qui vous incombent, elles sont entièrement à la charge de l’entreprise de portage. Elle s’occupe par exemple des formalités de la création d’entreprise, tout comme de la gestion des factures, du paiement des cotisations sociales et du suivi des règlements.

L’éligibilité au portage salarial

Il ne suffit pas d’être indépendant pour être salarié porté. L’éligibilité au portage salarial implique d’autres critères comme la nécessité de justifier d’une expertise, d’une ancienneté de 3 ans minimum.

À défaut, un BAC +2 est exigé. Aussi, vous devez prouver une certaine autonomie qui puisse vous permettre de mener votre travail correctement. Bien sûr, d’autres critères entrent en ligne de compte pour déterminer votre éligibilité à cette relation tripartite.