La formation d’architecte d’intérieur

Le travail d’architecte d’intérieur est extrêmement recherché actuellement. Pour exercer au mieux dans ce métier, une formation permettant d’obtenir des qualifications s’impose. Tous ceux ou celles qui aspirent à devenir architectes d’intérieur doivent passer par la formation. En plus des critères et des procédures, faire carrière dans ce métier exige vraiment d’avoir toutes les notions en art appliqué ou encore en histoire de l’art.

Les différentes formations pour devenir architecte d’intérieur

Intégrer les écoles d’architecture d’intérieur est accessible par concours. D’autres conditions s’imposent également. Pour pouvoir postuler à ce concours, il est exigé d’être titulaire du baccalauréat ou au minimum être en classe de terminale et sous réserve d’obtenir son Bac. Le baccalauréat est ainsi le minimum de diplôme à avoir pour suivre une formation. Pour devenir architecte d’intérieur, il faut être au moins titulaire d’un Bac Scientifique (S), Littéraire (L), Économique et Social (ES) ou STI Arts appliqués.

Suivre la formation d’architecte d’intérieur permet de maîtriser parfaitement les bases du métier. Après le bac, viennent ensuite les différentes formations. Pour obtenir le diplôme de BTS design d’espace ou BTS étude et réalisation d’agencement, la formation à suivre est Bac+2 ou Bac+3. Toutefois, le DMA (diplôme des métiers d’art), le DMA décor architectural (option décor du mur) ou encore le DNAT (diplôme national d’arts et techniques) sont également à prendre en compte.

Les diplômes d’architecte d’intérieur existant

Le cursus à suivre en architecture d’intérieur est assez long. Comme dit précédemment, cette formation exige avant tout que vous ayez un bac STD2A. SI tel n’est pas le cas, il faut passer par une classe prépa en arts ou une MANAA avant d’intégrer un cursus dans une école d’art spécialisée. La durée de la formation est de 5 ans maximum. Tout au long du cursus, les différents types de diplômes obtenus sont: BTS ou licence design d’espace, diplôme supérieur en arts appliqués (DSAA) design mention espace, diplôme national d’expression plastique (DNEP), diplôme Ensad-Arts déco avec l’option architecture d’intérieur. Bien que toutefois, disposer d’un diplôme pour exercer la profession d’architecte d’intérieur n’est pas vraiment obligatoire. Un diplôme reste extrêmement important dans l’exercice de la profession. Dans la pratique du métier d’architecte d’intérieur, une formation pour obtenir un Bac +4 est également possible. Grâce à cette expérience, vous obtiendrez également un diplôme d’architecture intérieure en école privée spécialisée, un Diplôme d’architecture intérieure en école privée spécialisée, un Master d’architecture d’intérieur ou encore un diplôme national supérieur d’expression plastique).

A lire aussi  Formation en leadership et management: Révéler vos talents de leader

Les écoles d’architecture intérieur les plus prisées

Aujourd’hui, ceux qui veulent plonger dans le monde de l’architecture d’intérieur doivent suivre une formation. Il existe d’ailleurs plusieurs écoles pour cela. Parmi ces écoles figure, l’école Boulle. Ce dernier est reconnu pour sa compétence en arts appliqués. Il existe une grande diversité d’offres et de formations que d’écoles. L’École Camondo est une école de référence en matière d’approche prospective. L’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris ou l’ENSAD est également une très bonne option. En réalisant une formation dans cette école, vous pourrez acquérir les bases théoriques, techniques et méthodologiques communes aux dix secteurs . L’ESAIL est également une école basée sur l’apprentissage de la décoration et l’architecture intérieures.

Qualités requises pour devenir architecte d’intérieur

Un architecte d’intérieur digne de ce nom doit avoir certaines qualités, il s’agit avant tout de la créativité et de l’inventivité. Dans tout ce qu’il entreprend, un architecte d’intérieur doit également se référer aux exigences ainsi qu’aux besoins de chaque client. La communication est pour cela une arme parfaite. Les connaissances acquises par l’architecte d’intérieur doivent être techniques et esthétiques avec de très belles finitions.

Le master en architecture d’intérieur

Le master architecture d’intérieur est un diplôme de niveau bac+5. Cette formation a pour objectif de former des spécialistes de la conception et de l’aménagement des espaces (en utilisant les couleurs, la lumière, les matériaux, le mobilier et les volumes) destinés au commerce, à l’habitation ou aux entreprises. Cette formation dure deux ans, et pour prétendre à ce titre, il faut être titulaire d’une licence dans un domaine d’étude ayant un lien plus ou moins direct avec l’architecture. Pour intégrer un tel établissement, il faut soit déposer un dossier pour étude, soit passer un concours d’admission. 

Quels débouchés après un master en architecture d’intérieur ?

Un architecte d’intérieur peut travailler dans une agence d’architecture d’intérieur ou dans un bureau d’étude du même domaine. Il peut également travailler en indépendant. Les différents métiers qu’il peut exercer sont : métreur, dessinateur-projet, dessinateur bâtiment, dessinateur concepteur, cartographe, dessinateur-projeteur constructions bois, concepteur d’espaces d’intérieurs… Les différents emplois dans ce secteur sont nombreux. Tout dépend de la spécialisation choisie en formation. Il y a également des évolutions de carrières pour un architecte d’intérieur. Il peut par exemple exercer en tant que scénographe, ou alors, il peut se spécialiser en design de produit et travailler pour une enseigne industrielle.

A lire aussi  Comment devenir data scientist ?

Comment travaille l’architecte d’intérieur ?

Ce professionnel, lorsqu’il est sollicité par un client, commence par visiter le local à aménager. Il note les besoins du client, et consulte les maçons,les plombiers et autres, pour vérifier la faisabilité du projet, et vérifie que tous les équipements essentiels soient en place. Ensuite, l’architecte d’intérieur dessine son projet sur papier ou sur ordinateur, en y indiquant toutes les précisions techniques et financières nécessaires. Ce projet est ensuite présenté au client pour validation. Si le projet est accepté, les travaux commencent sous la supervision de l’architecte d’intérieur qui doit vérifier que les travaux soient bien effectués.