Bien choisir son assurance scooter

Le scooter est un moyen de déplacement de prédilection des plus jeunes. Pour cause, il peut être conduit par les jeunes à partir de 14 ans s’ils disposent d’un permis AM. Tout comme n’importe quel engin, le scooter est également soumis à l’obligation d’assurance. Il existe un grand nombre d’offres d’assurance scooter sur le marché, il est parfois difficile de vous retrouver parmi ces contrats.

Définir les garanties à prendre pour votre assurance scooter

Seule la garantie responsabilité civile est imposée par la loi. Elle couvre les dommages qu’un scooter peut occasionner aux tiers. Le passager transporté en fait également partie. Pour les autres types de garanties, vous êtes libre de choisir. Au moment de la sélection, prenez en compte l’état, la valeur et l’âge de votre scooter. Si vous venez d’acquérir votre engin à deux roues, il est recommandé de prendre des garanties qui vous indemnisent sa valeur initiale en cas de sinistre.

La garantie obligatoire responsabilité civile d’une assurance scooter est la formule de base. Elle est parfois accompagnée d’une garantie protection juridique chez certaines compagnies d’assurance. Certains assureurs incluent également la garantie Assistance dans ce contrat de base. Vous pouvez intégrer la garantie vol et l’assurance bris de glace sur votre contrat de base d’assurance scooter. Il est même possible de prendre une assurance tous risques en cas de besoin.

Cette garantie englobe les dommages provoqués par le scooter en cas d’accident ou de collision. Et ce, quelle que soit la cause de l’accident. Pour couvrir les dommages corporels subis par le conducteur, vous avez besoin d’une garantie conducteur.

Déterminer les critères importants pour la tarification

Le coût de votre assurance scooter dépend avant tout du choix des garanties. Mais ce n’est pas tout, plusieurs facteurs entrent en compte pour définir la cotisation à payer pour ce type d’assurance.

  • La puissance, le modèle, l’âge, la marque et le modèle du scooter sont déterminants à la souscription du contrat d’assurance.
  • Le profil du conducteur est également pris en compte par l’assureur. Il vérifie son âge, son permis, ses antécédents, etc. Une majoration de tarif dégressif est le plus souvent appliquée sur les jeunes conducteurs pendant les 3 premières années.
  • L’espace d’utilisation de votre engin intervient également sur le coût de votre assurance scooter. Le tarif d’une zone rurale n’est pas identique à celui d’une zone urbaine.
A lire aussi  Cambriolages : assurez la sécurité de votre commerce

Le tarif d’une assurance varie également en fonction de l’utilisation de vos deux roues. Le tarif diffère pour l’usage professionnel et pour l’usage privé. Les conditions de stationnement de votre véhicule interviennent lors de la fixation de la prime pour la garantie vol. Si vous avez eu des incidents de retrait ou de suspension de permis au cours des dernières années, l’assureur les prend en compte pour imposer la prime de votre assurance scooter.

Faire une comparaison avant de signer

Les compagnies d’assurance imposent leurs propres critères lorsqu’elles définissent le tarif de votre assurance scooter. Toutefois, le tarif n’est pas le seul déterminant le plus important pour bien choisir votre contrat d’assurance. En général, les assureurs proposent des formules pour intégrer quelques garanties dans un seul pack. Si vous regardez uniquement le prix, vous pouvez tomber sur une formule qui n’est pas adaptée à vos besoins.

Si vous habitez dans une zone sécurisée, vous n’avez certainement pas besoin d’une assurance vol. Vous pourrez avoir besoin d’une garantie équipement. Toutefois, elle n’est pas souvent incluse dans les formules des assureurs. Le montant de la franchise peut être élevé pour les tarifs les plus attractifs. C’est pourquoi il est toujours de bon augure de faire une comparaison avant de signer votre contrat. Internet regorge un bon nombre de comparateurs d’assurances pour faciliter votre recherche et pour rendre votre choix plus aisé.