Mentionner les loisirs et les intérêts sur un CV : faire ou ne pas faire ?

La section « loisirs et intérêts » constitue une partie importante d’un CV dans certaines situations. De nombreux candidats l’incluent dans leur CV. Mais il existe une petite idée fausse de ce qui devrait et ne devrait pas y figurer. Ils ne devront être mentionnés que s’ils sont pertinents.

Devrait-on mentionner les loisirs et les intérêts dans un CV ?

D’un point de vue positif, le fait d’inclure des loisirs et des intérêts dans un CV peut :

  • Aider à faire connaître la personnalité à l’employeur, ce qui, dans certains cas, constitue un avantage supplémentaire
  • Faire ressortir des compétences précieuses en fonction du secteur d’activité qu’on recherche
  • Aider à se démarquer, surtout lorsque la concurrence est rude

D’autre part, leur inclusion peut avoir un effet négatif. Elle peut :

  • Ne pas être pertinents pour le poste potentiel, et les employeurs peuvent ne pas être intéressés
  • Être douteux ou inhabituels, et peuvent ruiner la candidature et retirer le candidat de la liste de recrutement
  • Constituer un gaspillage d’espace précieux sur le CV

Il dépend entièrement du niveau d’expérience, du poste à postuler et du secteur d’activité.

Les avantages d’inclure des intérêts et des loisirs

Les employeurs peuvent rechercher des indices pour savoir plus sur les intérêts, les aptitudes et les compétences. Ces derniers les aideront à décider si le candidat peut occuper le poste ou non. L’inclusion des loisirs et des intérêts les aide à obtenir des informations détaillées sur le candidat. Certains des loisirs les aident à comprendre le type de personne qu’il est en dehors du bureau. Ils leur permettent de savoir si le candidat est un sujet accessible à la conversation. Les loisirs peuvent indiquer également qu’il est en bonne santé et en bonne forme physique. La participation à des œuvres de bienfaisance indique qu’il a d’excellentes aptitudes à l’interaction. Ils révèlent beaucoup d’informations sur le candidat. On doit donc s’assurer qu’ils sont en rapport avec le domaine de travail à postuler. Les pièces justificatives de ces derniers constitueront un avantage supplémentaire.

Où doit-on mentionner les centres d’intérêt et les loisirs ?

Dans le CV, la section « loisirs » est facultative. En la plaçant dans la partie supérieure, on risquera de donner l’impression erronée qu’on ne sait pas comment hiérarchiser les choses. Les loisirs n’ont pas non plus un impact plus important que l’expérience professionnelle et les qualifications. Ils peuvent ne rien avoir sur la décision de l’employeur d’embaucher le candidat. Cette section doit être brève et occuper moins d’espace. Toutefois, il existe de rares cas où les loisirs sont plus importants que l’expérience professionnelle. Par exemple, il se peut qu’on obtienne un diplôme universitaire et qu’on postule un poste d’entraîneur de football au collège. Cependant, on peut mentionner une ligue récemment remportée ou à laquelle on a participé.