Agroalimentaire : lutter contre la contamination de l’air comprimé

L’air comprimé s’utilise de plus en plus dans le domaine de l’agroalimentaire. Grâce à cet article, découvrez les différentes manières d’utilisation de l’air comprimé dans l’agroalimentaire. Plusieurs solutions existent également pour lutter contre la contamination de l’air comprimé. Que sont-elles ?

Le mode d’utilisation de l’air comprimé dans l’agroalimentaire

Dans le domaine de l’agroalimentaire, l’air comprimé peut être utilisé de différentes manières.

Commande d’installation

Au niveau de la commande d’installation, l’air comprimé sert d’air de commande ou d’entraînement pneumatique. En réalité, il est utilisé en tant que levier pour les pinces et les vannes. Ne vous inquiétez pas, l’air comprimé n’entre pas en contact direct avec les denrées alimentaires. Toutefois, il doit être traité afin d’éviter la contamination des produits. L’utilisation de matériels de raccordement de qualité comme chez Kelflex est vivement recommandée.

Emballage et remplissage de produits

L’air comprimé peut aussi servir dans l’emballage et le remplissage de produits. Pour éviter la pourriture des produits, il doit être dépourvu de germe et d’huile. L’air comprimé que vous devez employer doit être stérile. En tout cas, il sert au thermoformage d’emballages et de façonnage de gobelets. Par ailleurs, il peut servir de produit pour nettoyer les bouteilles.

Transport de produits

L’air comprimé facilite également le déchargement des denrées alimentaires. Dans ce cas, il entre directement en contact avec les produits. Ne craignez rien, des mesures spécifiques sont prises pour éviter la pollution de vos aliments. S’il s’agit d’aliments secs, privilégiez l’air comprimé sec. Cela limite le risque d’accumulation.

Lorsque vous transportez les matières premières, pensez également au transfert des produits intermédiaires et finaux du processus de fabrication.

Fabrication des aliments

L’air comprimé s’utilise aussi dans la fabrication de denrées alimentaires. Il peut par exemple rafraîchir les produits de boulangerie et le chocolat. Il sert entre autres à glacer ou à pulvériser les pâtes. Par ailleurs, il aide dans le fourrage à base de pomme de terre.

Certains se servent de l’air comprimé pour nettoyer les fruits et les légumes.

Fermentation

Dans le processus de fermentation des denrées alimentaires, utiliser l’air comprimé pour aérer le moût devient de plus en plus fréquent. Nombreux sont les professionnels de l’agroalimentaire qui se servent de ce produit pour produire de l’azote, mélanger et transporter la levure.

Les différents moyens de lutter contre la contamination de l’air comprimé

Nombreux sont les types de contamination dans un système d’air comprimé. Il peut s’agir de vapeur d’eau, de vapeur d’huile, d’aérosols huileux, d’eau liquide, de micro-organismes, etc. Toutefois, il existe également plusieurs moyens de s’en débarrasser.

Pour éliminer l’eau condensée, par exemple, utilisez des séparateurs d’eau. Pour se débarrasser des aérosols aqueux, des impuretés atmosphériques, des micro-organismes, des aérosols huileux, de la rouille ou de l’entartrage, des filtres coalescents sont plus appropriés.

Pour enlever de la vapeur d’huile, servez-vous de filtres à adsorption. S’il s’agit de vapeur d’eau, des sécheurs à adsorption ou des sécheurs frigorifiques sont plus adaptés.

Des filtres d’éliminations des poussières présentent aussi une autre solution efficace pour éradiquer les impuretés atmosphériques, les micro-organismes, l’entartrage et la rouille. Pour supprimer les micro-organismes, privilégiez les filtres microbiologiques.