Quelle mutuelle pour un frontalier ?

En tant que frontalier suisse, vous pouvez utiliser l’assurance maladie de votre employeur. Par exemple, si vous travaillez en France et que vous vivez en Suisse, vous devez obligatoirement être couvert par le régime français d’assurance maladie. Cependant, il existe d’autres options si vous voulez choisir vous-même :

  1. une couverture privée non fournie par un employeur ;
  2. une association d’assureurs mutuels (mutualité) ;
  3. un assureur cantonal.

Quelle assurance maladie ?

Couverture privée

Si vous n’avez pas de contrat avec votre employeur, vous pouvez souscrire une couverture privée auprès d’un assureur suisse. Dans ce cas, la couverture est généralement plus chère que celle des régimes de sécurité sociale. Si nécessaire, vous pouvez également souscrire une couverture privée complémentaire qui offre des prestations supplémentaires non couvertes par l’assurance de base. Le prix de ces prestations supplémentaires varie d’un canton à l’autre et entre les différents assureurs. Vous en trouverez la liste sur le site de l’Association suisse des prestataires de soins médicaux (H+). Association d’assureurs mutuels (mutualité)

« La mutualité est une forme d’assurance maladie complémentaire obligatoire dans laquelle les membres paient des primes dans le cadre de leur contrat de travail ou en tant qu’employeur Véronique Rebeyrotte, frontalière suisse et porte-parole de l’association H+. « Les primes peuvent être payées par des déductions salariales ou en une seule fois »

En fonction de votre canton de résidence, vous pouvez vous assurer auprès de l’une des mutuelles suisses (mutualité). Les prix sont généralement plus bas que ceux des assureurs privés. Cependant, les services offerts par les mutuelles sont souvent plus restrictifs que ceux des compagnies commerciales. Par exemple, elles ne couvrent parfois pas les maladies préexistantes, l’assurance maternité ou les soins infirmiers. Enfin, l’adhésion est obligatoire dans certains cantons.

A lire aussi  Cambriolages : assurez la sécurité de votre commerce

Assureur cantonal

Si vous habitez dans l’une des régions francophones (Genève, Valais, Jura, Neuchâtel ou Vaud), vous êtes obligé de vous faire assurer par l’assureur cantonal. Cette dernière assure une couverture obligatoire en attribuant chaque traitement à une « classe tarifaire ». Ce système permet d’uniformiser les coûts des traitements dans toute la Suisse et de fixer les prix en conséquence. En outre, chaque canton a ses propres règles pour déterminer quels traitements sont couverts à 100 % et non à 80 %. Les assureurs cantonaux offrent des services similaires à ceux des mutuelles, mais contrairement à celles-ci, ils peuvent également fournir des prestations complémentaires privées.

Qu’est-ce qui est obligatoire ?

En règle générale, tous les citoyens suisses de sexe masculin travaillant en France doivent être assurés à la sécurité sociale par leur employeur français, qu’ils souscrivent ou non une couverture alternative. Toutes les femmes qui résident en Suisse et employés en France doivent être assurés par le régime de sécurité sociale français.

Qu’en est-il de leur famille ?

En tant que frontalier suisse, vous pouvez souscrire une couverture pour votre conjoint et vos enfants sur la police d’assurance maladie de votre employeur. Toutefois, si vous choisissez de vous assurer à titre privé auprès d’un assureur suisse, ce dernier exigera une preuve écrite que votre employeur ne prévoit pas de couverture familiale comme avantage. Il n’existe pas de règles particulières pour assurer les autres personnes à charge (c’est-à-dire les parents). S’ils ne disposent pas d’une couverture complémentaire complète auprès d’un employeur ou d’une mutuelle, ils doivent souscrire une assurance complémentaire privée à leurs frais.

Comment choisir une mutuelle en tant que frontalier ?

Les travailleurs transfrontaliers qui vivent en France et travaillent dans un pays étranger doivent choisir une « mutuelle transfrontalière » adaptée à leur situation. L’intérêt de ce type de mutuelle est qu’elle permet d’avoir accès aux soins de santé dans les deux pays.

A lire aussi  Les clés de l'assurance responsabilité civile professionnelle

Une mutuelle est tenue de couvrir les dépenses de santé de base des travailleurs frontaliers, telles que l’hospitalisation, les visites chez le généraliste et le spécialiste, les lunettes, les soins dentaires, les frais de pharmacie non pris en charge par les programmes gouvernementaux, les traitements de médecine alternative et les médicaments prescrits mais non remboursés.

Comparatif des mutuelles frontalier

Afin de choisir la meilleure, un frontalier doit être en mesure de comparer les assurances complémentaires. Quels sont les éléments à prendre en compte lors de la comparaison des mutuelles d’assurance ?

Vous devez concentrer votre attention sur l’adaptabilité des contrats de santé à la structure de base du pays où travaille le frontalier, qui est une extension de la territorialité de son assurance maladie complémentaire française, les garanties sans délai d’attente et sans questionnaire médical pour tous les citoyens, l’assistance à domicile en cas d’hospitalisation d’un membre de la famille proche (aide ménagère, garde d’enfants, etc.), et le droit d’option de la Suisse.

En effet, vous pouvez avoir un taux de remboursement très haut pour les soins réalisés en France et seulement percevoir la base de remboursement pour les soins effectués dans le pays de travail. Par exemple, votre couverture pour un spécialiste prévoit 250 % en France mais seulement 100 % en Allemagne

Pourquoi souscrire à une mutuelle frontalier ?

Vous devez tenir compte de vos besoins en matière de santé et de la situation de votre lieu de résidence lorsque vous choisissez une société d’assurance mutuelle frontalière. Vous devez également tenir compte de vos antécédents médicaux afin de planifier vos besoins futurs. L’avantage d’adhérer à une mutuelle de santé pour un travailleur frontalier est qu’il n’a pas besoin d’adhérer à deux contrats distincts dans deux nations différentes. Par conséquent, ils économisent de l’argent sur les cotisations.

La souscription à une mutuelle transfrontalière vous permettra d’obtenir vos indemnités dans le pays où vous travaillez, plutôt que sur la base française (appelée soins à l’étranger).

A lire aussi  Assurance emprunteur pour fonctionnaire : quel assureur choisir ?

Une mutuelle frontalier vous permet de récupérer votre argent sur la base de la nation où vous travaillez, plutôt que sur le système français (désigné comme soins à l’étranger). En un mot, une mutuelle transfrontalière peut vous aider à travailler dans un autre pays sans souci, car elle est adaptée à vos besoins et peut répondre aux urgences médicales dans votre pays d’accueil.