Professeur des écoles : privé ou public ?

Si vous avez l’intention de devenir professeur des écoles, sachez que vous avez le choix entre l’enseignement public et privé, deux secteurs qui présentent des différences que beaucoup d’aspirants au métier d’enseignant ne connaissent pas forcément. Aujourd’hui, de nombreux parents décident de scolariser leurs enfants dans les écoles privées, religieuses pour la plupart, car ils estiment que leur enfant y sera plus « encadré » et aura de « meilleurs » professeurs. Pourtant, les professeurs du public et leurs homologues du privé sont soumis aux mêmes épreuves pour devenir éducateurs. Alors, quelles sont les différences existantes entre ces deux corps de métiers ?

Différences entre le secteur privé et le secteur public : la rémunération

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les enseignants du privé et ceux du public sont tous payés par l’État. Ils reçoivent le même salaire brut. En d’autres termes, les professeurs d’école bénéficient du même jour de salaire dans l’éducation nationale, qu’ils soient dans une école privée ou publique.

Cependant, il est important de noter que les professeurs du public ont un salaire net plus élevé que leurs collègues du privé à cause des cotisations sociales. Un enseignant travaillant dans une école d’État perçoit donc une rémunération supérieure de 7% à celle perçue par son homologie du privé.

Hormis cette différence de salaire, les deux corps de métier se plient aux mêmes programmes d’enseignement ainsi qu’aux mêmes réformes pédagogiques. Ceux qui travaillent dans les écoles privées doivent adhérer aux valeurs de l’institution sans pour autant avoir à se justifier de leur confession religieuse. Les deux professeurs ont donc le même nombre d’heures de cours à réaliser et des diplômes équivalents, même s’ils sont recrutés via des concours distincts.

Le directeur d’une école privée a plus de pouvoir

La principale différence qui existe entre l’enseignant du public et l’enseignant du privé se joue sur le rapport qu’il entretient avec l’autorité de l’établissement dans lequel il donne les cours. Dans le secteur du privé, les écoles donnent leurs avis sur les professeurs qui leur sont envoyés et peuvent mettre un veto à une candidature. Ce qui n’est pas le cas dans le public, puisque c’est l’éducation nationale qui affecte les éducateurs. Les chefs d’établissements n’ont donc pas d’objection à porter sur ces décisions. En outre, il convient de noter que les enseignants du privé, qui sont des agents de l’État, sans avoir le statut de fonctionnaires, peuvent être renvoyés plus facilement de leurs postes que leurs collègues du public.

Devenir professeur d’école : comment choisir entre le public et le privé ?

Pour faire un choix judicieux, vous devez tenir compte de vos ambitions professionnelles et de votre situation personnelle. Si vous cherchez à travailler près de chez vous, le lieu n’est pas le choix idéal à faire, puisque les professeurs exerçant dans ce secteur peuvent être mutés à tout moment. En revanche, si vous recherchez une réelle stabilité et que vous ne souhaitez pas suivre une procédure de recrutement semblable à celle instaurée par les entreprises, le secteur du public est parfait pour vous.