Décryptage point par point du minage de crypto-monnaie

En vogue depuis quelques années, les monnaies numériques continuent d’être un mythe pour de nombreuses personnes. En dépit de la masse d’informations disponibles sur ces monnaies virtuelles, les questions ne cessent de fuser de la part des personnes n’ayant encore bien cerné cet univers particulier. L’une d’entre elles, et probablement la plus fréquente, est celle sur le minage. Qu’appelle-t-on minage et comment mine-t-on de la crypto-monnaie ?

Que désigne le « minage » et qui sont les mineurs en crypto-monnaie ?

Le terme « minage » se rapportant aux crypto-monnaies désigne une opération consistant à approuver une transaction sur le réseau d’une crypto-monnaie. Cette validation s’effectue par le biais de calculs mathématiques et de commandes informatiques.

En langage technique, le minage est désigné par l’anglicisme « Proof of work », ce qui signifie en français « preuve de travail ». Le minage a pour but de sécuriser la Blockchain, et par conséquent les transactions qui ont lieu en utilisant cette technologie.

Par ailleurs, des particuliers aux entreprises, d’un point de vue théorique, tout le monde peut être mineur. Au départ, le système était conçu de sorte qu’à l’échelle mondiale, n’importe qui pouvait devenir mineur afin de contribuer au développement et à la sécurisation du réseau à son niveau. Avec juste un ordinateur quelconque, chacun pouvait commencer à miner du Bitcoin par exemple. Mais depuis peu, la situation a changé.

Le contexte actuel du marché de la monnaie virtuelle a tellement évolué qu’il n’est plus économiquement intéressant de s’engager seul dans le mining avec sa machine personnelle. Si vous êtes intéressé, il vaudrait donc mieux chercher à en savoir plus sur ce site par exemple avant de vous engager. Il faudra également bien choisir les intermédiaires : les masternodes.

À part le mining, par quels moyens peut-on obtenir de la crypto-monnaie ?

En dehors du minage, il existe plusieurs moyens par lesquels on peut se procurer des crypto-monnaies. Le premier canal consiste à échanger des biens contre des crypto-devises sur des plateformes spécialisées. Sur ces sites web, vous pourrez vendre contre de la crypto-monnaie :

  • des pièces détachées d’ordinateur : cartes graphiques, processeurs ;
  • des jeux vidéo pour console et/ou pc ;
  • des pièces automobiles ;
  • de l’expertise en : développement, rédaction, graphisme, administration ;
  • des cours en informatique, en programmation, en dessin, en cuisine, en maths ;
  • etc.

Le second moyen de se procurer des crypto-monnaies concerne les plateformes d’échange de monnaies. Il en existe qui permettent de changer en crypto-monnaies les devises ordinaires telles que l’euro, le dollar et autres monnaies fiduciaires.

D’autres espaces d’échange proposent le troc de monnaies virtuelles entre elles. Enfin, d’autres sites ont pour rôle de mettre en relation vendeurs et acheteurs de crypto-monnaies.

D’un autre côté, passer par un faucet est également un moyen d’obtenir des monnaies numériques. Ici, il est juste question de remplir des questionnaires, de lire des publicités, de participer à des sondages, de jouer à des jeux, etc., en échange de coins (unités de crypto-monnaies) qui rémunèrent ces tâches. Il est utile de préciser que ces différents moyens évoqués ne permettent souvent de gagner que des fractions de ces monnaies numériques.

Minage : quelles différences ?

Il existe deux types de minages : le minage en mode local et le cloud mining. En ce qui concerne le minage local pour le bitcoin par exemple, l’algorithme de consensus se base sur le proof of work, un système dénommé hashcash permettant de prouver qu’un ordinateur a réellement effectué une tâche. Ce type de minage est utilisé pour les boîtes mail. Dans le fonctionnement, on constate que chaque envoi de courriel correspond à une recherche de solution en SHA-1.

Le SHA-1 est un autre exemple de fonction de hachage qui débute par un nombre important de 0. Notons que plus le chiffre 0 figure dans les opérations, plus il les rend compliquées et chronophages. Lorsque vous êtes le premier à résoudre le problème, vous générerez dès lors des bitcoins, et vous obtiendrez des récompenses.

De façon pratique, mettre votre savoir-faire au service du réseau pour la validation des transactions et la sécurisation de la Blockchain vous fera gagner 12,5 bitcoins (6,25 depuis le 12 mai 2020). Rappelons que le coût du matériel et celui de l’énergie sont deux facteurs déterminants dans le cadre de cette activité. Pour ainsi l’amoindrir, beaucoup se réunissent en pool ou ferme de minage. Une ferme de minage est un entrepôt rempli d’ordinateurs dotés de composants très puissants.

Généralement, l’électricité est fournie au niveau de ces entrepôts par des centrales hydro-électriques mises en place à proximité et spécialement à cette fin.

Pour ce qui est du cloud mining, il s’effectue par l’acquisition de puissance de calcul via des entreprises spécialisées. Une fois l’opération réalisée, le fruit du minage est ensuite réparti entre les mineurs.

Le but visé ici est la mutualisation des coûts relatifs au minage de crypto-monnaie. Toutefois, il est recommandé de bien vérifier les clauses du contrat avec ces sociétés afin d’éviter des surprises désagréables.

Les crypto-monnaies concernées par le minage

A priori, toutes les monnaies virtuelles sont concernées par le minage. Cependant, puisque l’opération s’effectue dans l’objectif de se faire des gains, il est utile d’alerter sur le fait que de nombreux paramètres sont à prendre en considération à savoir :

  • la rentabilité ;
  • l’équipement ;
  • la consommation en électricité ;
  • le caractère chronophage de l’activité.

Il faudra donc analyser tous ces aspects relatifs à la crypto-monnaie visée avant de se lancer dans le minage. Mais ce n’est pas fini. L’autre facteur, non moins important, est le dynamisme de ces monnaies numériques et leur défaut de stabilité dans le temps. Au début du processus, les frais peuvent être couverts par les gains, puis au fil du temps, la donne va changer de sorte que de véritables pertes interviendront. Il est important de tenir compte de ces facteurs avant de se lancer dans un tel processus.

À titre d’exemple, un mineur engrangeait 50 Bitcoins à un coût relativement moindre au début. Aujourd’hui, pour des ressources plus importantes, le même mineur ne touchera que 6,25 Bitcoins.