Copil, codir et comex : quelles sont les principales différences ?

Dans le monde des affaires, l’une des règles d’or à respecter pour s’imposer sur le marché est d’innover le plus possible. De nouvelles idées pouvant aboutir à des projets originaux sont donc les bienvenues dans les sociétés. Il est essentiel de créer au sein d’une entité commerciale des mécanismes pour susciter et concrétiser ces initiatives. De même, la réalisation d’un projet nécessite la mobilisation de plusieurs types de ressources.

Il est capital de coordonner les activités de manière à atteindre l’objectif fixé dans le délai prévu, sans dépassement budgétaire. Tout cela rend indispensable la mise en place d’une équipe chargée de la conduite du projet. Vous entendez sans doute parler de copil, de codir ou encore de comex. Qu’est-ce qui distingue chacun de ces comités des autres ?

À quoi sert un copil ?

Copil est l’acronyme de comité de pilotage. Il s’agit d’un organe dont la fonction principale est de veiller à la réalisation d’un projet suivant le plan préétabli. La réunion qu’effectue cette instance est parfois appelée par le même terme. En marge d’un projet, un copil (l’organe) est censé s’assurer que les travaux se déroulent comme il se doit en vue de l’atteinte des objectifs.

Dans cette optique, il a plusieurs activités à mener du début à la fin du projet. Cet organe commence par prendre connaissance du planning, puis entame le suivi des travaux. Il s’assure de maîtriser les risques susceptibles d’entraver le déroulement normal, voire la concrétisation du projet.

Si possible, il prévoit des solutions à déployer en cas de besoin. Prenant pour référentiel le chronogramme préétabli, le copil fait le point sur l’évolution des livrables à chaque grande étape. Il s’attèle aussi à contrôler la consommation des ressources financières, le but étant d’éviter le dépassement du budget.

Il effectue des sorties de fonds pour le financement des travaux. Ce comité est aussi en mesure de gérer les frictions entre intervenants. En revanche, face à certaines situations qui ne relèvent pas de sa compétence, le copil recourt au comité stratégique si ce dernier existe.

A lire aussi  Cipav: zoom sur la caisse de retraite des professions libérales

Il en va de même lorsqu’il est question de prendre des décisions qui impacteraient le plan de réalisation préétabli. Cet organe se compose des acteurs jouant un rôle de premier plan dans la maîtrise d’ouvrage. Il y a notamment :

  • le directeur de projet (ou de mission),
  • le sponsor,
  • les chefs de projet (du point de vue du client et du prestataire),
  • le directeur stratégique, etc.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet, renseignez-vous sur le comité de pilotage avant de l’établir. Soulignons que pour assumer pleinement leurs responsabilités, les membres du copil doivent se réunir aussi souvent que possible.

Quel est le rôle d’un codir ?

Le terme codir fait référence à l’acronyme de comité de direction. Ce mot désigne une équipe ayant un fort pouvoir décisionnel dans une entreprise. Il s’emploie aussi pour définir la réunion qu’effectue l’organe. Un codir se met en place dans le but de créer un cadre pour la prise de décisions relatives au développement des activités ou à la réalisation d’un projet ponctuel.

Il offre au dirigeant d’entreprise la possibilité de mûrir ses idées à la lumière des propositions de ses collaborateurs. C’est au sein d’un codir que sont censées se prendre les décisions stratégiques. Lors d’une telle réunion, on met en place un brainstorming d’idées, ce qui favorise la création de projets innovants. La fréquence de réunions de l’instance varie suivant les besoins de la société. Dans une situation financière délicate ou dans le cadre d’un projet, le codir peut se réunir fréquemment.

Par contre, si tout se déroule comme voulu, les réunions peuvent être espacées de plusieurs mois. Le comité de direction est qualifié pour prendre des décisions concernant :

  • l’évolution de carrière au sein du personnel,
  • la réorientation des activités,
  • un plan de développement,
  • l’entrée sur le marché international,
  • la transformation digitale.

Ce type d’organe a sa place dans toute structure, quelle que soit sa taille. Contrairement à ce que l’on peut penser, le codir n’est pas réservé aux grands groupes. Vous pouvez l’établir dans une petite ou moyenne entreprise.

Dans ce cas précis, le comité de direction peut être constitué des associés et des travailleurs ou prestataires occupant des postes stratégiques. Dans une entreprise de grande taille, cet organe se compose des responsables des différents services (directeur commercial, directeur des ressources humaines, chef de projet marketing…). Pour mettre en place un codir dans un groupe de sociétés, il faudra rassembler les directeurs généraux des différentes filiales.

A lire aussi  Les bonnes raisons de consulter un avocat d’affaires dans une entreprise

Quelle est l’utilité d’un comex ?

Acronyme de comité exécutif, le comex est un terme souvent utilisé dans le monde de l’entreprise. Il désigne un organe jouant un rôle stratégique dans une entité commerciale ainsi que la réunion qui rassemble le comité. Un comex est utile à plusieurs fins et constitue un appui capital pour le chef d’entreprise.

Il procède notamment à l’élaboration de stratégies pour la concrétisation de projets. Il assure la cohérence de ces derniers dans l’ensemble. Lors d’un comex (la réunion), les membres de l’organe peuvent être amenés à mettre fin à une crise naissante ou anticiper un problème à venir. Ils peuvent être appelés à analyser les résultats d’un projet ou d’une opération commerciale.

Le comex peut se baser sur le projet d’entreprise, le plan d’action à moyen terme ou les politiques prioritaires pour prendre des décisions. Cette instance est généralement composée du directeur général et de ses collaborateurs les plus proches. Ceux-ci peuvent être, entre autres, le directeur général adjoint, le directeur de la stratégie et le DRH.

Il faut préciser qu’il existe le « shadow comex » (aussi appelé « comex fantôme »). Il se compose de cadres moins expérimentés que ceux constituant le comité exécutif. Il n’a pas la possibilité de prendre des décisions, mais peut s’avérer utile pour la réalisation de projets.

Ces deux types d’organes exécutifs peuvent être utiles dans une même structure d’autant plus que l’un n’empiète pas sur l’autre. Le comex a la particularité de faire partie du quotidien d’une entreprise. Il peut se réunir toutes les semaines pendant une certaine période selon les objectifs visés.

Comment différencier un copil, un codir et un comex ?

Comme nous l’avons expliqué, un copil, un codir et un comex sont des organes jouant des rôles importants dans les entreprises. Ils peuvent contribuer à l’optimisation des performances de ces dernières.

Toutefois, ils ne s’équivalent pas. Le copil se démarque du codir et du comex par son mode de fonctionnement. Il se met en place lorsqu’il y a un projet à exécuter. Il s’agit tout bonnement d’une instance opérationnelle. Ses membres ne sont pas appelés à prendre des décisions, mais plutôt à les exécuter.

A lire aussi  Création d'une entreprise de services : les clés du succès

De ce point de vue, le copil se révèle utile pour des interventions ponctuelles. Le lien entre cet organe les deux autres tient au fait qu’il participe à l’application des décisions prises par ces derniers. Le codir se différencie nettement du copil en raison de son pouvoir décisionnel.

Mis en place pour veiller au bon fonctionnement d’une entreprise, il peut donner des orientations et définir des stratégies à mettre en œuvre pour les appliquer. Il répond au même principe que le comex. La différence entre ces deux instances se trouve dans leur composition. Le codir est plus ouvert au personnel que le comex.

Sans être un cadre, n’importe quel travailleur peut faire partie de cet organe, ce qui n’est pas possible pour le comex. Ce dernier n’est intégré que par des cadres occupant les postes de responsabilités les plus élevés après celui de directeur général.

En somme, vous pouvez mettre en place dans votre entreprise un codir ou un comex pour jouer le même rôle. Vous pouvez d’ailleurs associer les deux organes s’il s’agit d’une très grande structure. Vous aurez en effet deux instances décisionnelles, ce qui ne serait pas inutile. Pour finir, précisons que le copil, le codir et/ou et le comex peuvent se côtoyer dans une même entreprise.

Pourquoi ces solutions sont-elles essentielles au sein d’une entreprise ?

Une entreprise ne saurait connaître le succès sans une bonne organisation interne. La mise en place d’organes chargés d’accomplir des actions spécifiques lui permet justement de planifier au mieux ses objectifs et les actions pour les atteindre. En l’occurrence, le copil, le codir et le comex sont essentiels au sein d’une société, d’autant plus qu’ils rendent possible la segmentation des activités et des responsabilités. Les membres d’un copil sont conscients de leur rôle, ainsi que ceux du codir et du comex.

En effet, ils accomplissent différentes actions comme le veulent leurs prérogatives. L’organisation des activités est de nature à favoriser une gestion efficace des ressources humaines. Grâce à un codir ou à un comex, de nouvelles idées peuvent être partagées et finir par améliorer la stratégie d’une entreprise.

Pour sa part, un copil est tout indiqué pour la mise en œuvre de projets de n’importe quel ordre. En tant dirigeant d’entreprise, la création de ces différents comités vous allégera la tâche en termes de gestion. Vous profiterez en effet d’une entreprise bien structurée.