Comment se porte le secteur du CBD ?

Le cannabidiol, ou CBD, est une substance qui appartient à la famille des cannabinoïdes. Différent du cannabis, il est extrait du chanvre mais ne contient quasiment pas de THC. Petit tour d’horizon du marché du CBD en France.

La législation française sur le CBD

Le 31 décembre 2021, le gouvernement français a publié un arrêté, confirmé depuis par le Conseil Constitutionnel, pour interdire la vente, la détention et la consommation des fleurs et feuilles brutes de CBD, quelles que soient leurs formes. La pratique du bouturage et la vente de plants sont également interdites. Cela marque un tournant majeur pour les producteurs de CBD. Il n’y a donc plus vraiment de flou juridique, et les produits encore autorisés à la vente ne doivent pas dépasser un taux de 0,3% de THC. Ce taux a été réévalué dans l’arrêté du 31 décembre afin de s’aligner sur les normes de l’UE.

Quels sont les points de vente de CBD en France ?

Ces dernières années, l’ouverture de points de vente de CBD a explosé de façon exponentielle. Fin 2021, il y avait plus de 2000 boutiques à travers la France, contre seulement 400 un an auparavant. Cette hausse vertigineuse s’explique en grande partie par l’explosion de sites de vente en ligne de CBD, comme Eighty Four CBD par exemple. Ces sites de e-commerce rencontrent un énorme succès en proposant une grande variété de produits. De plus, la vente en ligne permet d’éviter le déplacement aux consommateurs, un avantage capital en ces temps de pandémie.

marché CBD

La production de CBD en France

Comme nous l’avons expliqué plus haut, le CBD est une substance extraite du chanvre. La France est de loin le premier pays producteur de chanvre en Europe avec plus de 16 000 hectares de culture pour 1400 producteurs. Néanmoins, seule une petite partie du chanvre français sert à produire du CBD, en raison d’une réglementation assez stricte.

A lire aussi  Le portage salarial : la nouvelle solution ?

En effet, l’extraction de CBD est encore très encadrée en France. Il est autorisé d’extraire le CBD si la molécule provient d’une variété connue et recensée par le ministère de la Santé, à savoir le cannabis Sativa L. Les semences doivent être fournies par des organismes triés sur le volet et certifiés. Il faut dire que le marché du CBD représente une manne financière non négligeable. D’après le Syndicat Professionnel du Chanvre, ce marché pourrait atteindre 1,5 milliard d’euros en 2023.

En résumé, le marché du CBD en France explose véritablement depuis quelques années, avec l’émergence de très nombreux points de vente à travers le pays. C’est notamment en ligne que la vente de produits à base de CBD a pris son essor. Le gouvernement français suit donc d’un œil attentif ce marché, et a décidé de l’encadrer strictement pour éviter tout abus. Cette législation en perpétuelle évolution ne facilite pas la lecture de la situation pour les consommateurs, mais il y a fort à parier que la consommation de CBD continue d’augmenter dans les années à venir.