Centre de formation : 4 conseils pour choisir un LMS

L’une des tâches les plus importantes lorsque vous avez un centre de formation est le choix du LMS (Learning Management System). C’est une décision capitale pour la croissance de l’entreprise qui a également un impact direct sur la motivation et le bien-être des étudiants. Nous vous proposons donc quelques conseils pour choisir un bon LMS.

Misez sur un LMS multiplateforme

Il est essentiel que les apprenants puissent être formés à l’aide de tout type d’appareil, y compris les appareils mobiles. Pour cela, la plateforme LMS ou Learning Management System doit se conformer au protocole responsive web, comme c’est le cas sur Moodlab par exemple, ce qui permet cette flexibilité. Cela signifie que le contenu peut être visualisé correctement sur les supports d’apprentissage. En d’autres termes, il s’adaptera aux exigences de visualisation (taille, apparence, formats) aussi bien d’un ordinateur que d’une tablette ou d’un téléphone portable.

Optez pour un soutien au système de gestion de l’apprentissage

Un bon système de gestion de l’apprentissage doit offrir à ses clients un service de soutien de proximité de haute qualité et humain. C’est-à-dire un outil qui permet de contacter le support technique, voire de parler en temps réel par téléphone ou par un chat intégré, par exemple, et de résoudre rapidement les questions. Cela facilitera l’interaction avec les apprenants et sera une réelle plus-value pour votre organisme.

Faites attention à la sécurité sur le LMS

Pour que les données de vos utilisateurs soient protégées, il est important que vous choisissiez un système de gestion de l’apprentissage doté de protocoles de cryptage avancés et qu’il soit, en général, à l’abri des erreurs. De plus, il est essentiel que vous établissiez des règles et des contrôles qui déterminent quelles personnes peuvent accéder à certaines évaluations, informations, etc. Assurez-vous que celui que vous choisissez est également conforme à la réglementation en vigueur en France et dans l’Union européenne en matière de protection des données.

A lire aussi  Les clés de l'assurance responsabilité civile professionnelle

LMS, plateforme de cours en ligne

Comparez les différents types de Learning Management System

Un dernier conseil, et non des moindres, concerne le type de LMS que vous devez utiliser. Il existe un nombre important de systèmes de gestion de l’apprentissage. Dans ce paragraphe, nous mentionnerons les plus représentatifs.

Les LMS en cloud et on permise

Lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre une plateforme LMS (Learning Management System), nous pouvons opter pour une solution que nous devons télécharger sur les serveurs ou opter pour un outil basé sur un serveur tiers. Dans le premier cas, on parle de solution on permise. Les informations et toute l’architecture logicielle sont entre vos mains. Dans le second cas, on parle de cloud. Cela signifie que le logiciel sera installé sur les serveurs d’un tiers qui sera considéré comme une société de gestion.

Le principal avantage offert par les plateformes de LMS en cloud est qu’elles vous permettent d’accéder aux informations à tout moment, depuis n’importe quel appareil disposant d’un accès à internet. De plus le volet développement et mise à jour de l’infrastructure informatique ne vous revient plus, car il incombe au propriétaire du cloud de la mettre à jour et de l’améliorer constamment.

Plateforme LMS gratuite vs LMS payante

Vous pouvez choisir entre un système de gestion de l’apprentissage gratuit et une plateforme LMS payante.

Attention toutefois : aussi tentant que cela puisse être de ne rien payer pour gérer la formation de vos employés, il faut garder à l’esprit que les outils gratuits offrent généralement un nombre limité d’accès, ce qui n’est pas très compatible avec les besoins d’un grand centre de formation.

En revanche, les plateformes commerciales LMS telles que les logiciels de gestion de la formation vous permettent de gérer facilement un grand nombre d’utilisateurs et de cours. Par ailleurs, les plateformes payantes disposent souvent de services d’assistance technologique capables de résoudre tout type de problème au niveau de l’intégration et du développement des logiciels.

A lire aussi  Assurance vie : quels sont les frais qui peuvent en découler ?

LMS propriétaire vs LMS Open Source

Enfin, vous pouvez choisir entre une plateforme LMS open source et une plateforme propriétaire. La principale différence entre les deux est que les versions propriétaires n’incluent pas le code source qui a été utilisé pour les développer, tandis que les versions open source incluent le code source qui a été utilisé pour les développer.

Le plus grand inconvénient d’une plateforme LMS open source est qu’en cas de problème, vous ne pourrez pas déposer de plainte ou disposer d’un service d’assistance technique pour les clients. Toutefois, si le logiciel est largement utilisé, les mêmes utilisateurs et les développeurs externes contribueront à l’améliorer en identifiant les erreurs et en fournissant des solutions de manière publique.

Une plateforme LMS propriétaire, en revanche, sera un peu moins personnalisable, mais probablement plus stable.