Association ou entreprise : comment choisir ?

Vous avez un objectif, des associés et vous aimeriez mettre votre idée en pratique ? L’une des premières décisions que vous devez prendre est de savoir s’il faut créer une association ou une société. Les deux statuts juridiques ont leurs atouts et leurs limites, il peut donc être difficile de décider quelle est la bonne option pour votre activité. Nous allons ainsi examiner les avantages et les inconvénients des associations et des sociétés afin que vous puissiez prendre une décision éclairée pour faire votre choix.

Association : dans quels cas adopter ce statut ?

L’association loi 1901 est une entité juridique française à but non lucratif qui offre un certain nombre d’avantages, notamment une exonération fiscale et une responsabilité limitée. Il y a toutefois quelques points à garder à l’esprit avant d’adopter ce statut. Seuls certains types d’organisations peuvent bénéficier du statut d’association loi 1901. L’association doit de plus avoir un minimum de sept membres et deux dirigeants élus. L’association doit avoir un but et des objectifs clairs et doit être enregistrée auprès du gouvernement français.

Si vous n’êtes pas sûr que le statut d’association loi 1901 convienne à votre organisation, consultez un avocat, un juriste ou un comptable qui pourra vous aider à choisir la solution la plus adaptée. Il est important de noter que ce type d’association doit se conformer à des règles et des normes strictes, surtout sur la génération de bénéfices. En tant que tel, ce statut ne constitue pas toujours la meilleure option pour toutes les organisations. Selon la nature de votre activité et l’avenir que vous envisagez, ce statut peut être plus ou moins intéressant.

création association

Comment créer une association ?

Les associations sont des organisations volontaires, sans but lucratif, qui sont formées pour représenter les intérêts de leurs membres. Elles peuvent être fondées sur l’appartenance à une fédération, l’emplacement géographique ou des intérêts communs. Il existe de nombreux domaines associatifs, alors comment faire pour créer sa propre association ? Voici les étapes que vous devez suivre pour y parvenir :

  1. Vous devez tout d’abord identifier l’objectif de votre association. Qu’essayez-vous d’accomplir ? À quels besoins de la communauté votre association répond-elle ?
  2. Une fois que vous connaissez l’objectif de votre association, vous devez identifier les membres potentiels. Qui sera intéressé par l’adhésion à votre association ?
  3. Vous devrez élaborer une structure pour votre association. Comment sera-t-elle organisée ? Quel type de gouvernance aura-t-elle ?
  4. Vous devez promouvoir votre association et inciter les gens à y adhérer. Comment allez-vous vous y prendre ? Quel type de stratégie marketing et de sensibilisation allez-vous déployer ?
  5. Aurez-vous besoin d’un local ? La municipalité peut-elle vous fournir des lieux ou du matériel ?
  6. Quels seront les coûts de fonctionnement ? Établissez un budget et basez-vous dessus pour calculer les futurs frais d’adhésion.
  7. Quelles solutions de financement sont possibles ? Existe-t-il des aides régionales ? Il est important de savoir que vous ne pourrez pas générer de profits sur la vente de produits, de boissons ni toute autre forme de service.
  8. Pensez à déposer les statuts et à diffuser une annonce légale.
A lire aussi  Comment choisir son agence digitale ?

La création d’une association représente beaucoup de travail, mais elle peut être une expérience très enrichissante. En suivant ces étapes, vous serez sur la bonne voie pour faire de votre vision une réalité.

Peut-on un jour transformer une association en entreprise ?

Lorsque l’on entend parler d’association, on pense en général à un groupe de personnes ayant un intérêt commun, comme une association sportive ou une organisation à but non lucratif. Elle peut toutefois aussi servir de cadre à une crèche par exemple et disposer de ses propres salariés. Contrairement à une société, une association n’est en général pas constituée dans un but lucratif et n’a pas d’actionnaires. Au contraire, ses membres travaillent ensemble pour atteindre un objectif commun, tel que l’avancement d’une industrie particulière ou la promotion d’une cause spécifique. Cela ne signifie pas que tous les membres doivent en être bénévoles. Il existe en effet des options pour salarier les membres ou les dirigeants d’une association. Si une association ne peut jamais se transformer en société, elle peut néanmoins être dissoute et remplacée par une nouvelle structure ayant un objectif différent. En d’autres termes, une association peut évoluer pour répondre aux besoins de ses membres au fil du temps.

L’entreprise : les cas où elle est inévitable

Une société a un statut juridique distinct de celui de ses propriétaires. Cela signifie que la société peut conclure des contrats, posséder des biens et être poursuivie en son propre nom. Cela présente certains avantages, comme la protection contre la responsabilité personnelle, mais aussi certains inconvénients. Le statut de société peut notamment rendre plus difficile la dissolution de l’entreprise en cas de désaccord entre les membres. L’organisation à but lucratif est une entreprise qui fonctionne dans le but principal de réaliser des bénéfices financiers pour ses actionnaires. Afin d’atteindre cet objectif, l’entreprise doit générer des revenus par le biais d’activités, telles que la vente de produits ou de services.

A lire aussi  Optimiser la gestion du courrier d’une entreprise

L’entreprise peut également s’engager dans des activités commerciales qui ne sont pas directement liées à la génération de revenus, mais qui contribuent à promouvoir la marque ou la réputation de l’entreprise. Une organisation à but lucratif peut par exemple parrainer un événement communautaire ou faire un don à une cause caritative. Si l’objectif premier d’une société à but lucratif est de générer des bénéfices, ce type de structure commerciale présente d’autres avantages. Les entreprises à but lucratif sont le plus souvent orientées vers la croissance et l’expansion, ce qui peut conduire à une augmentation des possibilités d’emploi. Les entreprises disposent en outre souvent d’une plus grande flexibilité en matière de prise de décision et de définition des objectifs. À ce titre, une organisation à but lucratif peut être un choix plus avantageux pour ceux qui cherchent à créer leur propre entreprise.

comment créer association

Comment choisir le bon statut d’entreprise ?

Pour le bon développement de votre entreprise, il est important de choisir le bon statut juridique dès le départ. Il existe diverses possibilités, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Les statuts de société les plus courants sont la SAS (société par actions simplifiée), la SARL (société à responsabilité limitée) et l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). La SAS est bien adaptée aux grandes entreprises à actionnaires multiples, tandis que la SARL est un bon choix pour les petites entreprises à responsabilité limitée. La SASU est une version unipersonnelle de la SAS, tout comme l’EURL est similaire à la SARL. Ces statuts sont conçus pour les entreprises n’ayant qu’un seul actionnaire.

L’autoentreprise ou microentreprise est une forme de société simplifiée qui convient bien aux entreprises à faible chiffre d’affaires. L’association loi 1901 reste la meilleure option pour les entreprises qui ne sont pas constituées dans un but lucratif et qui n’ont pas d’actionnaires, comme les associations sportives, caritatives ou de sensibilisation. Chaque statut de société a ses propres exigences spécifiques, il est donc important de choisir celui qui convient le mieux à votre entreprise.

A lire aussi  Prospection B2B : comment gagner en efficacité ?

Entreprise ou association ?

Quels sont alors les besoins spécifiques de votre organisation pour réussir et se développer ? Aurez-vous besoin de générer du profit pour réaliser des investissements futurs ? Une fois que vous aurez répondu à ces questions, il sera beaucoup plus facile de trouver la bonne entité juridique pour votre entreprise. Si vous avez besoin d’aide pour trier toutes ces informations ou pour décider quelle option est la meilleure pour vous, n’hésitez pas à contacter un avocat d’affaires expérimenté. Avec les bons conseils et un plan d’action clair, créer et gérer votre propre association peut devenir une réalité.