Aides Pôle emploi pour créer une entreprise : un tremplin vers la réussite

Vous avez un projet de création d’entreprise et vous êtes à la recherche de financements et d’aides pour concrétiser vos ambitions ? Sachez que Pôle emploi propose plusieurs dispositifs d’accompagnement pour soutenir les demandeurs d’emploi dans leur démarche entrepreneuriale. Cet article vous présente les principales aides offertes par Pôle emploi pour faciliter le lancement de votre entreprise.

L’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’une entreprise (ACCRE)

L’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’une entreprise (ACCRE) est une aide financière qui vise à soutenir les demandeurs d’emploi dans la création ou la reprise d’une entreprise. Pour en bénéficier, il faut être inscrit comme demandeur d’emploi et ne pas avoir déjà exercé une activité professionnelle indépendante au cours des trois dernières années.

Cette aide prend la forme d’une exonération partielle des charges sociales pendant un an, avec possibilité de prolongation jusqu’à 36 mois. À noter que vous devez au préalable obtenir l’accord de Pôle emploi pour bénéficier de cette aide. Pour cela, vous devrez présenter votre projet devant une commission spécifique qui évaluera sa viabilité économique.

Le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (NACRE)

Le dispositif NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) est destiné aux demandeurs d’emploi, mais aussi aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de la prime d’activité. Ce dispositif vise à accompagner les porteurs de projet dans les différentes étapes de la création ou la reprise d’une entreprise, en leur proposant un soutien technique et financier.

A lire aussi  Le Guichet des formalités des entreprises : un outil indispensable pour les entrepreneurs

Le NACRE se décline en trois phases : l’aide au montage du projet, l’appui au financement et le suivi post-création. Il s’agit d’un accompagnement personnalisé qui peut durer jusqu’à trois ans. Les bénéficiaires peuvent ainsi profiter des conseils d’un référent unique et obtenir un prêt à taux zéro pour financer leur projet.

L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

Les demandeurs d’emploi indemnisés par Pôle emploi peuvent bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) lorsqu’ils créent ou reprennent une entreprise. Cette aide consiste en une allocation mensuelle versée pendant la période de création ou de reprise, afin de permettre au bénéficiaire de disposer d’un revenu minimum pour vivre.

Pour percevoir l’ARE, il faut être inscrit comme demandeur d’emploi et avoir travaillé au moins 88 jours durant les 28 mois précédents (ou 36 mois pour les personnes âgées de 53 ans et plus). Le montant et la durée de versement dépendent des droits acquis par le demandeur à Pôle emploi.

L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE)

L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE) est un dispositif qui permet aux demandeurs d’emploi de bénéficier d’un financement pour concrétiser leur projet entrepreneurial. Contrairement à l’ARE, l’ARCE consiste en un capital versé en deux fois : 45% du montant des droits restants à l’ARE au moment de la création ou de la reprise, puis 45% du solde restant après six mois d’activité.

Pour prétendre à l’ARCE, il faut être éligible à l’ACCRE et avoir obtenu l’accord de Pôle emploi. Cette aide est cumulable avec le NACRE, ce qui permet aux bénéficiaires de profiter d’un accompagnement complet pour mener à bien leur projet.

Les autres aides et dispositifs proposés par Pôle emploi

En plus des aides présentées ci-dessus, Pôle emploi propose également des formations, des ateliers et des outils en ligne pour accompagner les demandeurs d’emploi dans leur démarche entrepreneuriale. Les conseillers de Pôle emploi peuvent également vous orienter vers les différents partenaires locaux susceptibles de vous aider dans votre projet, tels que les chambres de commerce et d’industrie (CCI), les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA), ou encore les réseaux d’aide à la création d’entreprise.

A lire aussi  Optimisez l'efficacité de votre centre d'appel grâce à une planification des ressources judicieuse

Il est aussi possible de bénéficier d’une aide au conseil pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent faire appel à un expert-comptable ou à un avocat lors de la création de leur entreprise. Cette aide, plafonnée à 1 200 euros, est attribuée sous conditions de ressources et doit être sollicitée auprès de votre conseiller Pôle emploi.

En somme, Pôle emploi offre un véritable soutien aux demandeurs d’emploi souhaitant se lancer dans la création ou la reprise d’une entreprise. Grâce à ces aides financières et dispositifs d’accompagnement, vous pourrez vous donner toutes les chances de réussir votre projet entrepreneurial et ainsi retrouver le chemin de l’emploi.